Haricot Magique | Laissez-le! Sinon, vous allez "en faire un petit capricieux". Grmbrfr.
Le premier café poussette de Bruxelles
café poussette, haricot magique, bruxelles
26042
single,single-post,postid-26042,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive

18 juin Laissez-le! Sinon, vous allez "en faire un petit capricieux". Grmbrfr.

J’ai lu un texte il y a peu de temps sur ce que pouvait ressentir un bébé qu’on laisse trop pleurer…

Texte bouleversant et qui m’a rappelé un souvenir datant de la maternité avec Haricot 2.

Ayant accouché à près de 05h00 du mat’, je n’ai pas vraiment eu l’occasion de me rendormir et, après les visites de la journée, durant lesquelles mini Haricot avait été câliné, porté et admiré sous tous ses angles, lorsque le soir est venu, je me suis installée avec lui dans mon lit d’hôpital, relevant la barrière métallique d’un côté, y installant le coussin d’allaitement en “boudin” et déposant délicatement mon petit bonhomme entre cette protection et moi.

Il ne m’est pas venu à l’esprit de le mettre dans ce que j’avais appelé “l’aquarium”, ce petit bac transparent qu’on met généreusement à disposition des mamans et dont la seule utilité était, à mon sens, de pouvoir aller faire pipi ou prendre une douche en sachant mon mini bien protégé, au cas où le papa ne serait pas présent dans la chambre à ce moment-là.

J’étais donc pleine d’amour pour cette petite chose, quand une infirmière est entrée et s’est exclamée: “Mais Madame! Il doit dormir dans son lit, si vous le gâtez comme ça, vous allez en faire un petit capricieux!”

Euh… Plaît-il? Qu’est-ce qu’elle dit, la grougnasse dame? Mon choupinet vient de passer 9 mois et 10 jours (parfaitement!) dans mon ventre et on voudrait que je le fasse dormir dans une caisse?

Comme cela n’avait pas l’air d’être une tentative d’humour de sa part (on ne sait jamais, j’ai espéré, quelques secondes…), j’ai gentiment répondu que si cet enfant devenait capricieux, ce serait à moi de m’en occuper et pas à elle, et que donc merci et au revoir (et dans ces cas-là me reviennent inlassablement les paroles de Renaud “casse-toi tu pues… et marche à l’ombre! Vestiges adolescents bien ancrés! ;-))

Bon, heureusement, je dois dire que le reste de l’équipe ne m’a jamais sorti une autre remarque de ce type. Mais quand même.

Un nouveau-né vient de vivre l’événement le plus incroyable qui soit, tout change: sa façon de respirer, la gravité du milieu dans lequel il évolue, la température, la nutrition,… Alors, évidemment, c’est normal, et tous les bébés passent par là! Mais les entourer, être à leur écoute et leur faire sentir qu’ils ne sont pas seuls ne me semble pas relever de l’aberration la plus totale.

Jeunes parents: suivez votre feeling!

Si ça marche dans l’aquarium ;-), profitez-en pour vous reposer!

Si vous voulez sentir votre tout petit contre vous, n’hésitez pas! Et envoyez bouler les “bons conseils” si ceux-ci ne vous parlent pas (il est évident que je ne parle ici que de naissances sans soucis médicaux …)

Pour “faire un caprice”, il faut déjà savoir ce que c’est…

Je doute fort qu’après quelques heures sur terre, les minis aient déjà envie de nous manipuler! (patience, ça viendra! :-))

 

Audrey Somers
audrey@haricotmagique.be
1Comment
  • Virginie
    Posted at 10:19h, 18 juin Répondre

    Juste complètement tellement vrai ! Le pire est des mamans peut-être moins averties écoutent ce genre de propos et n’osent plus prendre leur bébé, culpabilisent d’un câlin… A surligner en très fluo dans ton texte : faire confiance à son feeling !

Post A Comment