Family-6ok
08 oct
Conférence: La Gestion des émotions chez l’enfant

Pas toujours simple de décrypter les émotions qui bouleversent nos Haricots. Entre éclats de rire, crises de larme ou mouvements de colère, gros câlin ou bouderie dans un coin, leur comportement peut parfois nous donner l'impression de vivre sur des montagnes russes émotionnelles. Nous avons souvent été confrontés, comme parents, à ces situations dans lesquelles on ne sais plus trop bien quoi faire, comment faire, et surtout comment "bien" faire par rapport aux attitudes déconcertantes de nos Haricots. On s'est dit qu'on ne devait pas être les seuls! ;-) Et donc cette année nous...

Tu veux ou tu veux pas?

Haricot 2 a deux ans et demie moins un mois. Et alors? me direz-vous. Tu parles d'un scoop! En fait oui parce que, théoriquement cela veut dire qu'après carnaval, le lardon est attendu en classe d'accueil.

Et là, paradoxe parental: Les jours pairs, je me réjouis que mon p'tit bout d'homme quitte le nid sous peu. Les jours impairs je voudrais le garder tout près de moi. Il est encore siiii petit, non?

Et le petit-grand en question semble tergiverser autant que sa maman. Sauf que pour tout simplifier, on dirait bien qu'il veut quand je ne veux pas et vice-versa.

Préparatifs de rentrée

Comme vous tous, en cette "radieuse" fin de mois d'août, la Magic Team oscille un peu entre derniers arrière-goûts de vacances et premiers avant-goûts de reprise. C'est pareil pour nos Haricots. Ils ont fait leurs adieux à leurs moniteurs et compagnons de stage, amours de vacances, gardiennes de remplacement, mamie ou parrain dévoués et déambulent dans le jardin ou la maison. Etonnement, ils ont presque instinctivement troqué les cavalcades de western et autres mises en scène costumées et tapageuses contre des coloriages appliqués, des jeux de société ou d'habiles constructions.

Quelque chose se trame et même les plus petits, pourtant un peu moins concernés, sentent que ce quelque chose dans l'air n'est pas du qu'aux caprices de la météo.  Comme si le "cadre scolaire" et tout ce qu'il implique en terme de rythme et de logistique reprenait discrètement ses droits après deux mois passés sous des auspices globalement plus zens.

Recette: on mange quoi au « Dîner Tartines »?

Comme j'imagine que vous n'avez pas vécu sur une autre planète ces derniers jours, vous le savez, demain, bingo, c'est la rentrée des classes :-)!

Et qui dit rentrée des classes dit premier choix culinaire cornélien pour nos Haricots: "dîner chaud" ou "dîner tartines"? On vous a déjà proposé de jolies boîtes samedi, là, on va s'intéresser au contenu de celles-ci!

Après avoir pesé le pour et le contre, avec des arguments aussi variés que "il vaut mieux manger chaud et complet le midi et léger le soir" contre "oui mais je ne sais pas EXACTEMENT ce qu'il aura dans son assiette, ni s'il aura TOUT mangé" ou "il doit apprendre à manger de tout, c'est mieux pour lui" versus "et s'il avait faim parce que le repas ne lui a pas plu? Au moins je connais ses goûts et lui ferai ce qu'il aime" ou encore "Comment contrôler la qualité du repas chaud?" opposé à "est-ce vraiment sain de laisser traîner des tartines dans une boîte hors d'un frigo pendant plusieurs heures?", dilemmes que je vous laisse régler en votre âme et conscience, une chose est certaine: la première semaine, pas de choix possible. Les repas chauds ne sont pas encore organisés et c'est tartines pour tout le monde!

Et là se pose, bien entendu, un deuxième problème: on fait quoi, sorti de la tartine jambon-beurre, filet de poulet ou salami?

Quelque chose d'un peu sympa, qui ne rende pas le pain tout mou entre la confection et la dégustation, qui ait du goût, soit sain... et joli, ça existe?

OUI!

Heureusement, la rentrée, c'est un mercredi... Ca vous laisse le temps de faire vos courses pour le premier "vrai" repas à l'école jeudi!

Sus au sable!

Tout le monde se réjouit du retour des beaux jours. Après un hiver polaire, le come-back du soleil est salvateur. Adieu doudounes, thé de Noël, crème hydratante pour les mains gercées... Bonjour lunettes de soleil, rosé en terrasse, lait solaire au Monoï... Et à l’école, adieu récréations intérieures, bonjour bac à sable! Et là, je mets au minimum un bémol, au maximum mon veto!!! Mais comme ni l’inspection scolaire ni le corps enseignant ne me demande mon avis, il ne me reste qu’à vous communiquer mon désarroi. :-)

Il faut dire que mon Haricot 1 (3,5 ans) est - à l’image de Homme - un vrai modèle d’extérieur. Quand il bruine, il ne pleut pas, d’ailleurs « l’herbe, elle est même pas trop mouillée, maman »! Avec délectation, elle court, saute et se roule selon les saisons et les occasions dans la neige / les feuilles mortes / la boue et surtout, surtout, extase: dans le sable!

Il faut croire qu’elle est comme prédisposée: son père est un insulaire et nous avons vécu à la mer du Nord pendant les deux derniers tiers de ma grossesse... Mais quand même!