Haricot Magique | C'était la Dolce vita… (de rien pour l'air de chanson, c'est cadeau)!
18869
single,single-post,postid-18869,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive

21 mai C'était la Dolce vita… (de rien pour l'air de chanson, c'est cadeau)!

Bon. Il y a des moments compliqués à gérer.

Comme, par exemple, un retour de 3 jours en famille, sous le soleil.

Si si.

Vous aurez peut-être constaté qu’on s’est éclipsés pour un long week-end… Et, histoire de bien en profiter, on l’a passé dans la belle, la magnifique, la majestueuse Rome.

Vous dire que le retour est facile serait mentir. Et pourtant, franchement, on est vraiment contents de vous revoir dès demain!

Mais la douceur de vivre sous 24 °C, le petit Pinot Grigio qui accompagne un plat de pasta, la glace en guise de petit-déjeuner, les vestiges à chaque coin de rue… comment dire… on a un peu le sentiment d’une bulle hors du temps, passée trop vite mais dont on a pleinement profité quand même.

Mais comme le quotidien n’est pas QUE dolce vita, allez, quelques petits moments pour se rappeler que, quand même, le city-trip avec 3 Haricots, c’est pas de tout repos!

  • 3 jours avant le départ, ricaner bêtement en lisant le chapitre de Marie sur “voyager en avion avec des nains”. Etre saisie d’un doute. Vérifier. Et constater que la carte d’identité de Haricot 2 est périmée depuis 2 mois (la procédure urgente pour obtenir un passeport n’a plus de secret pour nous, merci. ;-) ) (et dire MERCI à Marie, aussi!).
  • A l’aéroport, constater que quatre mains et deux bouches pour 3 Haricots, c’est, respectivement, deux et une de trop peu.
  • A l’arrivée, suivre le premier couillon venu qui vous propose un “taxi for five”, en se demandant, quand il emprunte une ruelle sombre, si on ne va pas se faire dépouiller et en préparant ses clés de voiture en mode “coup de poing américain”.
  • En visite, entendre Haricot 3 demander quelque chose toutes les… 6 secondes. Et se dire qu’il y a beaucoup, beaucoup de vendeurs de “brols” dans les rues romaines.
  • Constater que, vraiment, beaucoup de gens veulent visiter le Colisée un dimanche. Bon les gars, z’avez pas envie d’aller au ciné plutôt???
  • Se dire que, si les papes avaient été chercher leur marbre ailleurs, ça nous aurait laissé un Palatin plus en forme!
  • Trouver qu’il y a un certain manque d’organisation à la sortie du Palalottomatica. Et qu’avec 3 Haricots, à minuit et demi, un taxi qui doit arriver dans les 10 minutes et qui n’arrive pas, ça saoule.

Enfin, c’est vraiment parce qu’il a fallu chercher hein! ;-)

En vrai, ça ressemblait plutôt à ça…

Maintenant… We’re back!

Audrey Somers
audrey@haricotmagique.be
No Comments
  • evelyne
    Posted at 08:23h, 21 mai Répondre

    Très heureuse que vous ayez pu vous échapper de la grisaille belge !Les photos démontrent que vous avez été dépaysés. Au fait , je me demande bien qui a pu poser une question toutes les 6 secondes ???

Post A Comment