02 déc "CHat… CHeminée… Joyeux… arbre!"

Langage-bébé

J’ai toujours été – et je reste – émerveillé par les progrès de langage de nos Haricots. LE premier mot, d’abord: celui qu’on attend dès que bébé a 6 semaines ou presque ;-), qu’on guette, qu’on essaie de deviner, qu’on croit entendre (« il a dit ‘Papa’, là… non? ») et puis, un jour, qui claque, comme un coup de tonnerre, au moment où on s’y attend le moins (bon, il me faut bien l’admettre, c’est le plus souvent ‘Maman’ mais, par exemple, dans le cas de Haricot 1 – aujourd’hui 14 ans – c’était ‘allô’ :-?). Un petit miracle qui a pour effet de rendre les parents béats, pour ne pas dire gâteux.

Une fois sorti ce premier mot, le vocabulaire de base du Haricot s’enrichit assez rapidement: au début, on essaie de dénombrer les mots assimilés (« donc il sait déjà dire ‘Maman’, ‘Papa’, ‘chat’, ‘boire’, ‘allô’… »), puis on finit par perdre le fil. Viennent ensuite les premières constructions de phrases ou de bouts de phrases: nouvel émerveillement des parents lorsqu’ils entendent cette succession de mots alignés plus ou moins dans le bon ordre!

Et ainsi, à mesure que Haricot grandit, le langage se développe, généralement par paliers de type ‘acquisition/assimilation’, les phrases deviennent plus élaborées, les messages plus précis. De temps à autre, l’état de béatitude des parents rejaillit, à l’apparition d’un mot un peu plus ‘savant': « tu as entendu, il a utilisé le verbe ‘considérer’ »?!

Bien plus tard, Haricot 1, à moitié absorbé par sa tablette, vous dira:

- “Ça lague!
– “Ça… quoi?
– “Ça lague… ça traîne, quoi! :roll:”
– “Ah oui, ça rame!
– “Non ce n’est pas la même chose: ramer, c’est plus une question de vitesse d’exécution; laguer est davantage associé à la latence.
– “…”

Stop… pas si vite!

*FLASH BACK*

Il arrive donc un moment, vers 5-6 ans, où le langage s’est déjà bien développé mais conserve quelques stigmates hérités de la petite enfance et qui rendent les conversations si savoureuses. Cela peut être un mot mal assimilé et qu’un brin de nostalgie nous empêche de corriger. Ainsi Haricot 2 a-t-il longtemps dit ‘togobban’ à la place de ‘toboggan’. Et les parents, encore plus gâteux qu’ils ne l’étaient quelques années plus tôt, d’afficher un sourire niais à chaque passage sur le ‘togobban’…

Cela peut aussi se traduire par un joli zézaiement et, de ce point de vue là, on peut dire que Haricot 3 nous a gâtés. Sans doute l’addiction du petit bonhomme à la tutute n’a-t-elle pas aidé à améliorer sa prononciation des sifflantes et des chuintantes et on ne remerciera d’ailleurs jamais assez la fée des dents de l’en avoir définitivement débarrassé, juste avant son entrée en première primaire.

Bonbon-ok

Toujours est-il que, même si ce zozotement conférait à notre Haricot 3 un charme tout particulier, nous ne sommes pas des parents indignes et avons confié notre petit dernier aux bons soins d’une logopède depuis l’an dernier. Maman-logopède-de-formation a elle-même œuvré (à son corps défendant! ;-)) à l’amélioration de sa diction. Sans trop de succès jusqu’il y a peu, il faut bien le dire.

Et puis, la semaine dernière, surprenant une conversation avec son grand-frère, nous entendons Haricot 3 prononcer « CHat »!

- “Euh… tu peux répéter?
– “CHat!
– “Mais… mais… BRAVO mon chéri!” (retour du sourire béat)
– “CHat!!!” (sur le mode « chouette, je suis le centre de toutes les attentions, je vais en remettre une couche! »)
– “BRAVOOOOO!
– “CHat… CHeminée… Joyeux… arbre!:-)

Et voilà… en tant que parents responsables, nous ne pouvons que nous réjouir – que dis-je, nous FE-LI-CI-TER! – de ce progrès majeur (et verserons néanmoins – mais discrètement – une petite larme sur le souvenir de cette époque révolue). Ceci étant, comme s’il voulait nous ménager un peu / ne ratant jamais aucune occasion (biffer la mention inutile), notre Haricot 3 a vite fait d’ajouter:

- “Maintenant que Ze parle mieux, Ze peux avoir un bonbon?:-D

Laurent Daube
laurent@haricotmagique.be
No Comments
  • evelyne
    Posted at 18:19h, 08 décembre Répondre

    C’est du Haricot 3 tout craché ça !

Post A Comment