Haricot Magique | Classes de neige: épisode pilote « Le train aura un retard probable de 10 heures! »
Le premier café poussette de Bruxelles
café poussette, haricot magique, bruxelles
8204
single,single-post,postid-8204,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive

03 avr Classes de neige: épisode pilote « Le train aura un retard probable de 10 heures! »

Avis au lecteur

Tiens? Un billet d’humeur dominical sur le blog de Haricot Magique… et pourquoi n’écririons-nous jamais le dimanche, après tout? Un choix d’autant plus approprié que le sujet est un peu “out of range” par rapport à notre thématique générale “petite enfance” et aussi intimement lié à l’actualité de ces derniers jours.

Il s’agit en réalité de l’épisode pilote d’une série qui vous tiendra en haleine durant les vacances de Pâques. Prochain rendez-vous, plus conventionnel celui-là, le lundi 11 avril!

Bonne lecture!

Source: Ecole de la Sainte-Famille

« Ton fiston fait-il partie des enfants qui ont été bloqués toute la nuit dans le train? Le cas échéant: courage! » 8-O

Pour sûr, découvrir ce genre de message sur son GSM au réveil fait s’évanouir Morphée en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire!

Première tentative de réponse: « Euh… je ne sais pas s’il s’agit de ce train-là… » :-?

Avant de découvrir les infos et de se rendre à l’évidence:

Ce mercredi 30 mars vers 19h00, 600 enfants partaient de la gare de Bruxelles-Midi en classe de neige en Suisse. Mais ce départ a été plus que mouvementé puisque le train avait à peine démarré qu’une rupture de caténaire a immobilisé le convoi. Le câble électrique a cédé aux alentours de 20 heures à hauteur de Zaventem et a heurté violemment plusieurs wagons du train, brisant quelques vitres. Fort heureusement aucun passager n’a été blessé lors de cet incident qui aurait pu virer au drame. Une locomotive a poussé le train jusqu’en gare de Louvain où il a fallu procéder au remplacement des voitures présentant des dégâts. Ce n’est qu’à 4 heures du matin que le train a pu repartir pour finalement atteindre Liège-Guillemins vers 6 heures pour charger 150 autres enfants.

« Il semble bien que oui… » :-|

Comment en est-on arrivé là? Flashback…

Mercredi 30 mars – 17:40

Arrivée à la gare de Bruxelles-Midi. Haricot 1 – bientôt 12 ans – me lance, mi-enthousiaste, mi-stressé:

- “Cette fois, on y est!”

On y est, en effet, au début de ces classes de neige tant attendues et préparées depuis des mois. Un beau voyage comme point d’orgue de six années passées à l’école primaire. Destination: Zinal, dans le Valais. Un petit groupe nous attend déjà, à hauteur des escalators menant au quai n°3, au pied d’une pancarte aux couleurs de l’école. Haricot 1 dépose son sac bien rempli à côté des autres. Tout y est: vêtements chauds et plus légers, tenues de ski, écharpe, gants, crème solaire, beurre de cacao, BD’s, enveloppes pré-adressées, appareil photo, argent de poche… et même une petite cuillère destinée à un bricolage! Tout, vraiment? Non! Haricot 1 a oublié dans son cartable la carte plastifiée réalisée en classe pour identifier son sac, avec son nom et son école… :roll:

17:50

Passage rapide dans une maroquinerie de la gare pour acheter une étiquette d’identification… c’est toujours mieux que rien. La vendeuse, fort aimable, m’offre même un bic!

17:55

Haricot 1 me prête son dos, histoire que j’aie un support pour remplir l’étiquette:

- “Arrête de bouger!” :evil:

18:00

Les institutrices regroupent les enfants, forment les rangs et demandent aux parents de s’écarter un peu. Le train est à présent annoncé sur les écrans d’information. Il y a beaucoup de monde dans la gare: en effet, quelque 600 enfants, venus des quatre coins de Wallonie et de Bruxelles et le plus souvent accompagnés de leurs parents, s’apprêtent à embarquer pour la Suisse.

18:15

Haricot 1 et sa classe s’éloignent, toujours en rang, vers le quai. Les parents sont priés d’attendre dans le hall jusqu’à ce que tous les enfants soient installés dans le train.

18:20

Les choses semblent moins bien se passer pour un autre groupe: un accompagnateur complètement paniqué parcourt le hall de long en large en criant, d’une voix puissante: “THEEEOOO… THEEEOOO… THEEEOOO”… :-?

18:25

Un message retentit à travers les hauts-parleurs de la gare: “Communication: Théo est attendu sur le quai numéro trois… Théo est attendu sur le quai numéro trois…” Puis, plus rien: il faut supposer que cet épisode a connu un dénouement heureux!

18:35

Les parents sont invités à monter sur le quai, chacun se rangeant en face de la fenêtre du compartiment où se trouve son futur roi / sa future reine de la glisse. Dans le train, l’ambiance bat son plein: cris, rires et chants… au grand bonheur du public, complètement acquis. ;-)

Cette douce euphorie est un peu troublée par un accompagnateur de train – mais à qui me fait-il penser, lui? – qui fait reculer, non sans peine, les parents massés trop près de la voie.

18:53

L’heure du départ est toute proche et l’excitation est à son comble. Les enfants scandent le nom de leur école tout en tambourinant sur les vitres. A 10 secondes du départ annoncé, ils entament un compte à rebours: “10… 9… 8… 7… 6… 5… 4… 3… 2… 1… zérooooo”.

18:54

Le train reste immobile. Déception. Très vite, l’écran affiche un retard de cinq minutes… Nouveau passage, dans le sens contraire, de l’accompagnateur de train – mais bon sang mais c’est bien sûr: c’est le sosie de « Mon Incroyable fiancé »! [*] –, sous les huées des occupants du train.

18:59

Le train ne bouge pas davantage. Les enfants ne prêtent déjà plus attention à l’horloge. L’afficheur dynamique de la SNCB ;-) renseigne à présent dix minutes de retard. Instinctivement, les parents se rapprochent à nouveau de la voie: derniers câlins, dernières recommandations…

Ainsi cette maman, à cinq mètres de moi:

- “Si tu as froid cette nuit, tu n’oublieras pas de mettre ta veste, hein?”

19:04

Toujours rien. Même l’écran a abandonné le décompte et indique désormais simplement “Niet instappen”! Mais un message diffusé à l’intérieur du train, annonçant cette fois l’imminence du départ, relance l’enthousiasme des petits voyageurs.

- “On a déjà dix minutes de retard, Papa.”

- “Oui, c’est vrai mais qu’est-ce que dix minutes sur la durée du trajet!”

Hum… je ne croyais pas si bien dire… :-|

19:09

Mon incroyable fiancé monte à bord du train et, enfin, celui-ci démarre, dans une explosion de joie! Les mains s’agitent frénétiquement des deux côtés des vitres… A mesure que le convoi s’éloigne, ma gorge se noue. Je me ressaisis en pensant à tous les bons moments qui attendent Haricot 1. Evidemment, à cet instant, je suis à mille lieues de m’imaginer l’incident qui allait se produire à peine une demi-heure plus tard.

23:30

Alors que je crois mon Haricot déjà bien loin, en réalité, il est bloqué à dix kilomètres à peine de Bruxelles!

Source: VRT

Jeudi 31 mars – 07:15

Le réveil retentit. Le temps d’émerger, je découvre un message sur mon GSM:

« Ton fiston fait-il partie des enfants qui ont été bloqués toute la nuit dans le train? Le cas échéant: courage! »

Mes doigts encore engourdis se hasardent à une réponse:

« Euh… je ne sais pas s’il s’agit de ce train-là… »

Une poussée d’adrénaline m’envahit: qu’est-il donc arrivé?

07h30

Après avoir consulté frénétiquement quelques sites d’info et écouté la radio, je déduis que c’est bien du train de mon Haricot 1 qu’il s’agit. Heureusement, les nouvelles semblent plutôt rassurantes: il n’y a pas de blessé et le train a finalement pu reprendre sa route.

08h00

Confirmation: l’incident a été sans gravité pour les enfants. Ils en ont été quitte pour une bonne frayeur… et une nuit d’insomnie! Un bon résumé du déroulement des faits est disponible ici.

08h30

Le site web de l’école publie un sms envoyé par une des institutrices accompagnant les enfants:

« Tout le monde va bien et le train avance. » :-)

L’arrivée est prévue en début de soirée… ouf! Il ne reste plus qu’à rassurer parrain, marraine et grands-parents et à tenter de reprendre le cours normal de cette journée.

Reste une question: comment Haricot 1 a-t-il vécu tout ceci? La réponse viendra d’elle-même en cours d’après-midi, avec la diffusion d’images qui se passent de tout commentaire! :-D

Source: VTM

(A suivre…)

[*] On a les références qu’on peut! ;-)
Laurent Daube
laurent@haricotmagique.be
No Comments
  • Evelyne
    Posted at 19:40h, 03 avril Répondre

    On aura la primeur du récit dans moins d’une semaine…

Post A Comment