Haricot Magique | Coup de cœur: les différents types de portage
Le premier café poussette de Bruxelles
café poussette, haricot magique, bruxelles
14695
single,single-post,postid-14695,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive

18 avr Coup de cœur: les différents types de portage

Voici la suite de notre article consacré au portage… Un petit passage en revue des différents types de portage physiologique qu’on apprécie!

Nous ne sommes pas du tout convaincus par les porte-bébés rigides qui maintiennent les petits Haricots dans des positions assez peu naturelles… On préfère donc vous parler des méthodes de portage respectueuses du dos de vos loustics! ;-)

Ces porte-bébés peuvent s’utiliser aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

Le porte-bébé préformé

Au look résolument occidental et sportif, il existe maintenant des porte-bébé préformés physiologiques, à structure souple (à ne pas confondre avec certains modèles célèbres qui ne respectent pas la physiologie du bébé et du porteur), qui permettent de porter bébé dès sa naissance, sur le ventre, le dos ou la hanche. Sangles et clips, réglages multiples faciles et installation simple pourront rassurer les parents réfractaires aux porte-bébés à nouer.

 

L’écharpe porte-bébé

L’écharpe porte-bébé est un système particulièrement polyvalent et « sur mesure », inspiré des modes de portage traditionnels du monde, mais adapté à nos attentes de parents occidentaux modernes en terme de confort et de sécurité. Elle a été mise au point par des allemands dans les années 70. D’une longueur variant de 2,50 m à plus de 5 m, elle enveloppe confortablement et en toute sécurité les corps du bébé et du porteur. Une dizaine de nouages de base, ainsi que de multiples variantes, permettent de porter aussi bien sur le ventre, que sur le dos et la hanche,  offrant un portage polyvalent en fonction des besoins et de l’âge de l’enfant. Il existe trois sortes d’écharpes, cousues dans différents tissus.

Prix approximatif: entre 75 et 90 euros

 

Le Sling

Le sling est une écharpe courte sur laquelle est cousue une paire d’anneaux qui permet de tendre le tissu passé sur une épaule, formant un « hamac » autour du corps. C’est un portage asymétrique qui permet de porter devant à la verticale, sur la hanche, en berceau ou sur le dos, dès la naissance et jusqu’à plus de 3 ans. C’est un système très pratique pour soulager les bras au quotidien, facile et rapide à installer et enlever. Il doit cependant être bien réglé pour être confortable sur de longues durées, notamment à cause de l’asymétrie.

On trouve différents types de slings faits dans différents tissus, avec plis cousus sur l’épaule ou non, avec parfois le fond et les bords rembourrés. Il est également possible de faire un sling temporaire (ou non cousu) avec une paire d’anneaux et une écharpe courte ou un bout de tissu.

Vous pouvez acheter notre modèle coup de cœur, le Sling Wallaboo, sur le Har’e-shop! ;-)

 

Le laotien et le podeagi

Le laotien est un porte-bébé traditionnel du Laos, composé d’un rectangle de tissu et de deux longues lanières qui passent sur les épaules du porteur, puis sur les jambes de l’enfant. C’est un porte-bébé plutôt adapté pour le portage sur le dos. Très léger et peu couvrant, il est appréciable pour porter par temps chaud ou en intérieur.

Le podeagi (se prononce « podégui ») est un porte-bébé traditionnel de Corée. Sa forme ressemble à celle du laotien , mais le rectangle de tissu est traditionnellement plus large et plus long, enveloppant le corps du porteur (mais on peut trouver des versions occidentalisées avec des rectangles plus petits couvrant seulement l’enfant). Les lanières peuvent passer soit sur les épaules, soit sous les aisselles du porteur (ce qui ressemble un peu au pagne africain), puis sur les jambes du bébé. Il existe une version modernisée du podeagi : le chuneï (avec sangles à boucle réglables et scratchs).

Prix approximatif: entre 35 et 40 euros

 

Le porte-bébé chinois – Chinado / Mei Taï

Le mei taï ou porte-bébé chinois est un porte-bébé traditionnel. Constitué d’un rectangle de tissu et de quatre lanières qui partent des coins et que l’on noue autour du corps, il permet de porter aussi bien devant que sur la hanche et le dos. Il s’adapte spontanément au corps du porteur en nouant les lanières qui peuvent être combinées de différentes manières en fonction des préférences. Suivant le tissu utilisé et les détails de sa coupe, les sensations peuvent être très variables d’un modèle à un autre. C’est un portage léger et aéré qui est intéressant pour porter en intérieur ou en été. Il permet d’allaiter assez facilement.

Prix approximatif: 60 euros

 

L’awayo et le rebozo

L’awayo (se prononce « aguayo ») est un porte-bébé traditionnel d’Amérique du sud. Il est composé d’un grand carré de laine tissée, souvent très coloré, utilisé plié en deux. On y pose l’enfant, à la verticale ou couché en berceau en repliant une pointe  sur son corps. Puis le bébé est installé sur le dos et les extrémités sont nouées sur les clavicules de la maman. C’est une façon de porter un peu « légère ». Il n’est pas toujours évident pour nous, occidentaux, de se sentir en sécurité avec ce système-là.

Le rebozo vient également d’Amérique du sud. C’est un cousin de notre écharpe porte-bébé occidentale dont il a la forme, comme une écharpe courte, souvent avec des franges aux extrémités. Il s’utilise traditionnellement noué en hamac pour porter sur le dos ou sur la hanche, mais suivant son gabarit, on peut faire d’autres nouages avec.

 

Le bandeau et les vêtements de peau à peau

Les bandeaux et vêtements de peau à peau sont très intéressants pour des moments tendres et câlins avec un bébé né à terme ou prématuré, voire même plus grand. Ce ne sont pas des systèmes de portage, mais un moyen de garder son bébé collé contre soi, en position statique, assise ou semi-assise. Ils permettent  de pratiquer le peau à peau en toute discrétion et en sécurité. Les parents peuvent s’assoupir et se reposer sans avoir peur que bébé ne glisse de leur buste. Bébé est tenu au chaud et en sécurité. Le peau à peau aide le bébé à stabiliser ses fonctions vitales et à se sentir bien. Il favorise l’attachement et l’allaitement.

 

Le pagne africain

Le pagne africain est probablement le mode de portage traditionnel qui nous est le plus familier visuellement. Originaire d’Afrique, il est composé d’une toile de coton assez fine, parfois cirée (wax), coupée en rectangle, que l’on vient nouer sur la poitrine et la taille. Bien calé sur les reins de sa mère, le bébé est porté bas.

Les sensations offertes sont très différentes des portages haut et il faut les aimer pour se sentir à l’aise, suivant sa morphologie. La liberté des épaules est appréciable quand on est en mouvement. Astuce: ce nouage est réalisable avec des écharpes.

Bon portage!

Et n’hésitez pas à partager vos expériences avec nous! :-)

Audrey Somers
audrey@haricotmagique.be
No Comments

Post A Comment