06 sept Famille nombreuse : « Allez, Maman, juste encore un petit bébé soeur »

Ne me demandez pas comment Haricot 1 en est arrivée à me faire cette embarrassante demande, je serais bien incapable de vous répondre!

Oui, Haricot 1 est à nouveau dans une phase «petite maman». (Je dis «à nouveau» car elle aussi était enceinte par mimétisme il y a un an quand j’attendais Haricot 2;-)) . Elle trimballe deux de ses poupées partout et assume son rôle de mère à la perfection. Enfin, sauf quand tout d’un coup, il y a mieux à faire: dessiner, regarder un dvd, aller jouer au jardin…

Oui, c’est vrai, en revenant d’avoir été faire des courses, nous sommes passées en voiture devant l’appartement dans lequel nous vivions quand elle est née et, comme à chaque fois, je le lui ai signalé.

Et alors?!?

Est-ce que cela explique pour autant que, la bouche pleine de miettes de goûter, elle m’ait demandé: «Dis, Maman, nous, on pourrait avoir encore un autre bébé à notre maison?»?

Que faire?

Ne pas répondre «Non!». Même si c’est ce que je pense, si pas définitivement, au moins pour les 3 à 5 ans à venir…

Etre ouverte à la discussion.

Ou…

Gagner du temps, botter en touche, tenter de changer de sujet:

Moi: «Mais, ma puce, on a déjà un bébé à notre maison. D’ailleurs on va le chercher. Tu crois qu’il aura fait beaucoup de bêtises chez la gardienne, aujourd’hui?»

Elle (ne perdant pas le fil, raté!): «Mais mon petit frère, c’est déjà un grand bébé et en plus, c’est pas une fille…»

Moi: «Mais Maman, elle n’a plus trop envie d’avoir un gros bidon et des gros nénés puis d’avoir mal au dos, de donner le sein au bébé, de se réveiller la nuit…»

Elle (me coupant dans ma sombre et volontairement partiale énumération): «Mais moi je pourrai t’aider. Je suis une vraie petite maman, tu as dit. Je peux donner le biberon, le bain, faire faire le rot… et elle pourra dormir dans ma chambre parce qu’elle aimera bien les fleurs et les coeurs!

Moi (un peu acculée et devant sortir la grosse artillerie): «C’est charmant, mon coeur, mais il faudra surtout encore plus partager: les jouets, les peluches, les feutres. Puis les bras et les genoux de Maman. Il faudra partager le coeur de Maman en trois et plus en deux – oui, je sais, vous vous demandez où se trouve Homme dans cette configuration cardiaque mais c’est un schéma simplifié à visée pédagogique… -, tu pourrais faire ça?

Elle (éludant un peu mais d’une implacable logique): «C’est pas grave si tu n’as que deux genoux. Mon petit frère sur un genou, moi sur l’autre et la petite soeur sur mes genoux à moi!»

Moi (vaincue ou presque): «Et si Papa veut aussi un câlin? Il se met où?»

Elle: «Euuuuuuhhhhhh… Il attend!» :-)

Moi (absolument pas plus motivée qu’au début de la conversation): «A(aaaaaa)h, on est arrivé. On va chercher ton frère et tu lui demanderas ce qu’il en pense. Ok?»

Heureusement, Haricot 2, un an, ne parle pas encore. Le sujet s’est évacué de lui-même mais je sens que je suis en sursis…

A quand le «Comment on fait les bébés, Maman?»?

Alors… Tu vois cette bouteille de lait? …etc. ;-)

Haricot Magique
info@haricotmagique.be
No Comments

Post A Comment