14 oct Félicité dominicale… Ou pas.

Bain-illu

Parfois on a des semaines pourries. Genre chargées chargées, avec évidemment TOUJOURS quelques grains de sable. A se demander s’il n’y a pas une conjuration qui fait que c’est quand vraiment y’a pas la place pour l’imprévu… qu’il y a de l’imprévu. :-)

On a fini la semaine “classique” vendredi en beauté avec un Haricot 2 brûlant de fièvre, blanc comme un linge et présentant de jolis ganglions bien visibles à la gorge. Ca sentait l’angine à plein nez, on ne s’est pas trompés… Parent, finalement, ça a l’avantage d’être un métier un peu touche à tout (dans ma prochaine vie, je ferai médecin. Ou chat).

Grosse journée de boulot samedi et soirée à la maison avec des amis plus vus depuis longtemps: autant dire que dimanche matin, nous étions un chouïa fatigués. Et courbaturés. Et nazes.

Après quelques menues obligations dominicales (Bonjour! Je suis le lave-vaisselle! Ah coucou, moi, je suis la machine à laver! Tiens, ne faut-il pas faire les devoirs? Et ce midi, on mange en famille, allez hop, aux fourneaux) et un dépôt de Haricot 2 à un anniversaire (Nurofen et Amoxicilline, dans mes bras!), j’avais une heure sans contraintes devant moi.

Donc, évidemment, luxe ultime, surtout en cette journée bien bien dégueu, je me fais couler un bain. Chaud. Moussant. Et, dans un moment d’inconscience (de culpabilité parentale), je dis à Haricot 3 qu’il peut venir dans le bain aussi.

Bien m’en a pris. Ou pas.

Après une bonne dizaine de secondes, je me dis que j’ai bien fait de le faire venir, je vais pouvoir lui laver les cheveux correctement, il me semble qu’il a des pellicules là non? Tiens? C’est beigeasse, une pellicule? Mais j’y pense …. N’avons-nous pas reçu, en début de semaine, un délicieux avis de l’école sur le cycle de vie du pou? Balayé d’un revers (consciencieux tout de même) de la main après une vérification en bonne et due forme des tignasses?

Nan?

Mais oui! Voilà! Il a des POUX! Heureusement (en quelque sorte) qu’un épisode estival m’avait fait dévaliser la pharmacie du village en vacances et qu’il me reste donc un peigne électronique. Hop, bain expédié, séchage et chasse aux infâmes.

Changement de draps. Avec les housses anti-acariens. Pur bonheur.

Rebelote, bien entendu, avec Haricot 2 au retour de la fête d’anniversaire et comme un bonheur n’arrive jamais seul, il est l’heureux propriétaire d’une petite colonie lui aussi. :-D

Peigne-pou

Nos enfants sont notre joie au quotidien.

Bonne semaine!

Audrey Somers
audrey@haricotmagique.be
No Comments

Post A Comment