23 avr Le Minervois en cadeau

« Major e longinquo reverentia », écrivait Tacite. L’éloignement augmente le prestige… c’est ainsi que l’auteur romain a résumé notre propension à admirer ce qui est éloigné de nous dans le temps ou dans l’espace. Bien entendu – et fort heureusement! –, la marraine de Haricot 1 (12 ans) et le parrain de Haricot 2 (8 ans) n’ont pas été contraints de s’exiler dans le Sud de la France pour forcer notre admiration! Preuve en est que nous leur avons confié cette mission plusieurs années avant leur départ de Bruxelles… in tempore non suspecto! ;-) Il n’empêche que, pour nos Haricots, pouvoir se targuer d’avoir un parrain / une marraine dans le Midi, ça le fait! :-)

Il reste que, lorsqu’on habite à 1150 km de son filleul, il n’est pas toujours aisé de suivre le quotidien de celui-ci. Anniversaires, fêtes du calendrier, remises de bulletins… autant d’événements où il n’est plus possible d’être présent, physiquement du moins. Bien entendu, une palette de moyens de communication modernes s’offrent à eux pour pallier en partie l’absence: téléphone, réseaux sociaux, e-mails et cartes virtuelles, etc. Et les intéressés n’ont jamais manqué d’imagination pour tirer au mieux parti de ces technologies! Mais rien ne remplace les moments passés ensemble et, de ce point de vue, les retrouvailles, à chacun de nos déplacements, prennent tout leur sens.

Ce fut encore le cas il y a peu, à l’occasion des congés de Pâques. Avec à la clé une belle surprise pour Haricot 2 (dont les parents ont aussi pu profiter!), concoctée par son parrain: un parcours en 4×4 au cœur du Minervois! Au programme: traversée de la garrigue, détour par une route… qui le vaut bien et vue imprenable sur un champ d’éoliennes. En route! Votre parrain de chauffeur vous souhaite un bon voyage…

Cinq minutes à peine après le démarrage, le 4×4 quitte la voirie municipale et s’enfonce dans un chemin caillouteux qui débouche sur un paysage de garrigue magnifique où dominent à perte de vue les dégradés de verts et de bruns. Même malmenée par la rudesse de l’hiver, la nature ici s’expose. Au fait, la garrigue, qu’est-ce que c’est? Il s’agit d’une formation végétale, basse et typique des régions méditerranéennes; caractéristique d’un sol calcaire, elle est constituée principalement d’arbrisseaux résistant à la sécheresse, formant des fourrés épineux. Au loin, les contreforts des Pyrénées laissent entrevoir leurs cimes enneigées. Au premier plan, en contrebas, Minerve se dévoile petit à petit: un des plus beaux villages de France qui n’a pas volé sa réputation.

Retour sur le bitume pour rejoindre, à travers rochers et vignobles, la curiosité de Lauriole, à seulement quelques kilomètres de Minerve. De quoi s’agit-il? D’une portion de route qui donne l’impression de monter et descendre en même temps! :-? Comme on dirait chez nous, “au plus que tu la montes, au plus qu’elle descend!” Point de phénomène paranormal n’est à rechercher ici mais bien une illusion d’optique: la configuration du terrain environnant donne une mauvaise impression du sens de la pente de la route. Le résultat est assez bluffant: le 4×4 laissé au point mort au milieu de la pente se met à “remonter” celle-ci.

[tube]http://www.youtube.com/watch?v=kDI41FKCm8s[/tube]

Le temps de nous remettre de nos émotions et nous voilà repartis, direction le parc éolien d’Oupia. Situé sur une colline surplombant le village du même nom, cet ensemble de 9 éoliennes visible dans toute la région produit annuellement quelques 20 GWh. Sa mise en service, en 2004, avait provoqué une levée de boucliers de la part des habitants des localités voisines. Mais que l’on soit détracteur ou partisan, ces imposants engins restent impressionnants à voir fonctionner. L’endroit est accessible en suivant des sentiers balisés entre cèdres, chênes, pins et garrigue; il offre en outre un panorama superbe sur les environs.

Fin du parcours. Deux heures de découvertes et d’émerveillement pour Haricot 2 qui gardera longtemps gravées dans sa mémoire les images de ce cadeau original et unique d’un parrain somme toute si proche de son filleul.

Laurent Daube
laurent@haricotmagique.be
1Comment
  • evelyne
    Posted at 09:54h, 23 avril Répondre

    Encore une bonne raison de se dire : mais quand est-ce qu’on y retourne ???

Post A Comment