Haricot Magique | Retour au bercail: épisode 1 « Positive attitude »
7842
single,single-post,postid-7842,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive

28 mar Retour au bercail: épisode 1 « Positive attitude »

Elle n’en pouvait plus notre grande “Haricote”. Deux semaines chez Mamie et Papy sans voir ses parents: pas de problème! Mais le manque du petit frère, lui, s’est fait encore plus cruellement et impérieusement sentir dès le moment où, à la descente du train en gare de Montparnasse, la puce de 4 ans a compris qu’il ne faisait pas partie du comité d’accueil.

La question est venue avant même que la mini-princesse se soit lovée dans mes bras impatients (deux semaines sans elle, quand même…): “Il est où, Haricot 2?”

- “Il est resté à Bruxelles chez son parrain. Ça ne servait à rien de lui imposer un aller-retour en voiture. Il est encore un peu petit.”

- “Mais MOI, je voulais le voir!”

- “Tu le verras tout à l’heure. Tu ne l’as pas vu depuis deux semaines, tu pourras bien encore attendre trois heures, non?”

Le reflet pétillant de ses yeux se voile. La puce est contrariée. Je devine qu’elle estime l’utilité de tenter un caprice sur le thème “Mais moi, je voulais le voir MAINTENANT, MAINTENANT!” et y renonce. Ouf! C’est de bon augure. Je n’aurais pas eu le courage de gâcher nos retrouvailles en vaines oppositions.

Au lieu de cela, elle profite encore de sa mamie pendant une heure, lui soutirant un tour de manège avec une facilité déconcertante, s’attablant à nos côtés en terrasse avec une décontraction surprenante, ne s’interrompant de commenter la tenue des passants, le comportement des pigeons (les oiseaux, hein!), les consommations aux tables voisines que pour passer, elle-même, commande au serveur presque souriant (si si!) en minaudant.

Une séance d’adieux pas trop déchirants plus tard (rien à voir – re-ouf!- avec le cauchemar déchirant d’avec sa tante il y a 4 mois), Homme se réinsère avec brio dans la circulation parisienne dominicale et je joue les guides touristiques…

- “Regarde la Seine, comme c’est joli au soleil!”… “Quand Papa et Maman vivaient à Paris, avant que tu ne naisses, ils allaient souvent ici”… “Tu vois la Tour Eiffel, là-bas, c’est comme dans Ratatouille, tu te souviens?”… “Le gros truc qui ressemble à une soucoupe volante, c’est le stade de France. Pour le sport ou les concerts.”…

Et la puce aux yeux ronds enregistre, réagit et répète:

- “On est encore dans Paris? Parce que, quand c’est plus Paris, vous me prévenez, hein!”

Sous les pistes de Roissy, surprise de ne pas avoir entendu le traditionnel: “Encore un tunnel!”, je me retourne pour annoncer qu’on quitte la “Ville Lumière”… mais la pipelette s’est muée en Belle au Bois Dormant, enfin, version nettement moins classe, avachie dans son siège, bouche grande ouverte. Les dessins animés et la vraie vie, ça n’a vraiment rien à voir! ;-)

(A suivre…)

Haricot Magique
info@haricotmagique.be
No Comments

Post A Comment