Haricot Magique | Retrouvailles! Episode 2: Famille, je vous aime!
Le premier café poussette de Bruxelles
café poussette, haricot magique, bruxelles
3819
single,single-post,postid-3819,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive

15 nov Retrouvailles! Episode 2: Famille, je vous aime!

Retrouvailles! Episode 2: Famille, je vous aime!

Vous avez manqué l’épisode 1? C’est par ici!

Trois heures de voiture et nous voilà, Haricot 2, Homme et moi, sur le point de retrouver Haricot 1!

Je sonne. Rien.

Je sonne à nouveau. Toujours rien!

Ça caille. Où peuvent-ils bien rester?

Un coup de fil plus tard, nous apprenons que nous sommes les premiers arrivés. Hein??? Cela voudrait-il dire que ma fille n’est pas postée derrière la porte depuis 6 heures du matin pour me sauter au cou? ;-)

En fait, non!

Pour faire court, Haricot 1 a quitté la mer la veille avec sa Tata. En train. A Paris, elles ont été réceptionnées par Tonton. Qui les a emmenées en banlieue, dans la maison des parents – en voyage – de sa copine, lieu-dit des retrouvailles. Sauf que comme le Tonton en question avait emmené toute la troupe au déménagement matinal d’un de ses potes, ils étaient sur le chemin du retour et nous devant la porte avec un nain de 15 mois qui ne souhaitait rien de plus que traverser la rue pour voir s’il escaladerait aussi bien la bordure du trottoir de gauche que celle du trottoir de droite. Et ce ballet sous l’oeil interrogateur et un brin méfiant des voisins qui se demandaient ce que ces Belges pouvaient bien faire à battre le pavé de leur quartier tranquille sous la pluie.

Soudain, un coup de klaxon et une voiture passe le coin. Je la vois! Assise à l’arrière – sans siège voiture, arrrgggggh! – souriant de toutes ses dents et agitant la main un peu comme Cendrillon dans son carrosse. Elle est radieuse!

La voiture s’arrête. Super Tata en sort, lui ouvre la portière et elle bondit. Sur son petit frère. Qui, un peu surpris, recule instinctivement. Mais il en faudrait plus pour modérer l’enthousiasme de Miss Atlantique. Elle le soulève – aaaaahhhh, ils vont tomber tous les deux à la renverse dans une flaque… même pas… – et me prend à témoin (moi qui attends patiemment mon tour d’embrassades :-/ ): « Il est toujours aussi mignon, ce petit frère, hein? ».

Et de fait, il l’est. Objectivement, je veux dire! ;-) En tous cas, il ne l’est pas moins qu’il y a deux semaines. Ca n’est pas comme s’il avait eu le temps de devenir un ado boutonneux. ;-)

Elle « bise » Homme/Papa, qui n’est pas très branché effusions, même si je sais que son coeur déborde de fierté de voir sa grande étreindre son petit, et vient enfin à ma rencontre. Je la saisis comme un sac et la fais tournoyer. Mon dos payera ce débordement sportif mais qu’à cela ne tienne, elle en redemande et il n’y a que la pluie qui finit par avoir raison de notre jeu.

Nous rentrons; Tonton, Tata et notre beau quatuor.

A partir de là, excepté le temps pourri et l’humeur maussade de Tata qui observait, blessée, sa protégée la délaisser innocemment, tout à son bonheur de nous retrouver, rien n’est venu troubler le week-end.

Haricot 2 a retrouvé son héroïne, son exemple, sa partenaire de jeu.

Haricot 1 a repris avec sérieux et dévouement son rôle d’aînée auprès de lui.

Et elle nous a même semblée plus autonome et plus polie qu’à son départ, deux semaines  avant!

Le hic, c’est qu’à la fin du week-end, il a bien fallu plier bagages et partir.

Et là… à suivre lundi prochain!

Haricot Magique
info@haricotmagique.be
No Comments

Post A Comment