14 jan Savoir détecter la méningite

Enfant-malade

Comme vous l’aurez peut-être lu, on a été un peu attaqués par les microbes ces derniers jours… Dernière victime en date: Haricot 2. Il s’est levé vers 05h00 lundi, sur un “Maman, j’ai vomi”. Pâlot et pas en grande forme, il est resté à la maison toute la journée et semblait aller mieux en soirée.

Mardi matin, à 07h00, c’est une pauvre petite chose bouillante que nous avons vu débarquer. Mal partout, fièvre de cheval, tête en vrac, cernes, yeux rougis, cœur battant à mille à l’heure.

On a fait tomber la fièvre avec du paracétamol, appelé le pédiatre et attendu le rendez-vous durant l’après-midi. J’ai rarement vu mon fiston dans cet état.

Après auscultation, le pédiatre me dit “bon, il a la grippe, une bonne grosse grippe avec surinfection, mais ce n’est pas une méningite”.

Et là, je me serais mis des baffes.

On connaît tous les signaux d’alarme d’une méningite. Et pourtant, il ne m’est pas venu à l’esprit une seule seconde que cela pouvait être ça. Même si, en début d’après-midi, j’ai éteint la lumière car elle le gênait.

Heureusement tout se termine bien dans notre cas, une grippe, c’est éreintant, usant, crevant, mais il est résistant et se retapera.

Une méningite est une urgence vitale.

L’une de nos supers clientes s’occupe de l’association “Petit Ange”, via l’asbl Ensemble contre la méningite.

Voici les points sur lesquels il faut être super attentif, les premiers symptômes sont très semblables à ceux … de la grippe:

  • Maux de tête
  • Grosse fatigue
  • Pâleur
  • Forte fièvre
  • Douleurs articulaires
  • Vomissements

Les symptômes spécifiques apparaissent plus tard:

  • Raideur de la nuque
  • Hypersensibilité à la lumière
  • Purpura: taches rouges qui apparaissent sur la peau

1ers-signes

L’éruption cutanée se fait sous la forme de grappe de petits points rouges ou mauves semblables à des piqûres d’épingle. Lorsqu’on appuie sur ces taches, elles ne blanchissent pas comme la peau devrait normalement le faire.

Evidemment, tous les symptômes n’apparaissent pas forcément.

Mais soyez hyper vigilants (dit la mère qui aurait pu passer à côté), surtout si chez les tout-petits s’ajoutent certains de ces signes, prenez la direction des urgences:

  • Fièvre et refroidissement des mains et des pieds
  • Vomissements
  • Refus des aliments
  • Difficulté à s’éveiller
  • Cris ou gémissements sur un ton élevé
  • Tendance à arquer le dos et à tirer sur le cou
  • Agitation même quand on prend l’enfant dans ses bras
  • Expression vide
  • Teint pâle tacheté (cyanose, marbrures)
  • Eruption cutanée (petits points roses puis rouges ou mauves semblables à des piqûres d’épingle au tout début et qui vont rapidement grossir).

Sachez aussi qu’un vaccin existe, seule méthode de prévention connue actuellement.

Je n’ai aucune envie de susciter le débat pro- ou anti-vaccin, mais parlez-en à votre pédiatre si vous le souhaitez!

Et puis surtout, on croise tous nos petits doigts et orteils pour que les petits et grands Haricots n’y soient pas confrontés.

Take care!

Audrey Somers
audrey@haricotmagique.be
7 Comments
  • Audrey
    Posted at 18:32h, 14 janvier Répondre

    Merci pour ces très précieuses infos et bon rétablissement à Haricot 2!

  • Barnaba
    Posted at 18:32h, 25 janvier Répondre

    Bonjour,

    Pour nous ça s’est mal terminé, pourtant mon fils Luca de 23 ans a commençé les symptômes le jeudi matin à 7 h même sypmtômes que vous décrivez finalement le soir après le passage du médecin vers 22 h qui ne savait exactement ce que mon fils avait il nous dirige vers les urgences arrivé là-bas vers 23h verdict un méningoccémie avec choc septique (Septicémie à méningocoque) après 1 semaine de coma artificiel où on l’avait mis mon fils a succombé

    • Audrey
      Posted at 19:22h, 25 janvier Répondre

      Merci pour votre témoignage qui doit être très douloureux. Faire circuler l’information peut peut-être, parfois, éviter des drames, mais certaines formes de méningites sont tellement foudroyantes qu’il n’est malheureusement pas possible d’en guérir… Plein de courage à vous.

  • Ada
    Posted at 22:53h, 25 janvier Répondre

    merci Audrey oui c’est toujours douloureux d’y repenser mais en même temps j’ai tellement besoin d’en parler.
    Je suis d’ailleurs inscrite sur le site “Ensemble contre la Méningite”.
    Bonne soirée.

    • Audrey
      Posted at 07:46h, 26 janvier Répondre

      En parler aux autres parents et les sensibiliser, c’est un là bel hommage que vous continuez à rendre à votre fils.

  • Clément
    Posted at 12:18h, 26 janvier Répondre

    Bonjour Audrey,
    Ici Clément, chéri de Cécile et père de notre ange Timothée qui n’a pas survécu à la méningite à pneumocoque en 2010.
    Merci pour ce relai d’information sur ton site: c’est par la vaccination préventive et la connaissance des symptômes que les parents – et les médecins – pourront éviter que leurs petits haricots ne soient emportés par cette plaie, la méningite.
    Amitiés,
    Clem

    • Audrey
      Posted at 12:40h, 26 janvier Répondre

      Merci surtout à Cécile et toi, Clément, d’avoir bien voulu partager votre histoire, et de transmettre ces précieuses informations à un maximum de parents! A très bientôt!

Post A Comment