Haricot Magique | amour
Le premier café poussette de Bruxelles
café poussette, haricot magique, bruxelles
727
archive,tag,tag-amour,tag-727,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive
  • All
  • 0-3 mois
  • 1 an
  • 2 ans
  • 3 ans
  • 3-6 mois
  • 4 ans
  • 5 ans
  • 6-9 mois
  • 9-12 mois
  • A l'école
  • Agenda
  • Art
  • Ateliers
  • Au jardin
  • Avec les copains et les copines
  • Avec un-e baby-sitter
  • Basiques
  • Billet d'humeur
  • Boutique
  • Bricolage
  • Bricolage Anniversaire
  • Café Poussette
  • Concours
  • Conseils pratiques
  • Coup de cœur
  • Divers
  • E-shop
  • En activité extrascolaire
  • En famille ou chez des amis
  • En promenade
  • En vacances
  • En voiture
  • Extérieur
  • Grossesse
  • Intérieur
  • J'apprends
  • Je découvre le monde
  • Je grandis
  • Je m'ouvre aux autres
  • Jeu de société
  • La chambre
  • La chronique qui sème
  • La cuisine
  • La question de la semaine
  • La recette du mardi
  • La salle à manger
  • La salle de bain
  • Le produit de la semaine
  • Le salon
  • Lecture
  • Les toilettes
  • Look et esthétique
  • Mots d'enfants
  • Musique
  • Naissance
  • Non classé
  • On a testé pour vous!
  • Partenaire
  • Recette rapide!
  • Travel
De la générosité de nos enfants!

Il y a quelques jours, nous avons fêté les 9 ans de Haricot 2 en famille (la fête avec les copains est encore à venir. Je ne me tiens plus de joie).

Au moment de l'apéritif, lorsqu'on a commencé à offrir les cadeaux, on a vu notre Haricot 3 filer dans le couloir, m'appeler avec une grande discrétion et me demander où était son "portefeuille" (une petite pochette verte), parce que "moi aussi ze veux faire un cadeau à Antoine!"

On craque quand même…

On s'énerve au moins une fois par jour sur nos Haricots, non? Chez nous, ils sont trois, avec des âges allant de 4 à 12 ans... autant vous dire qu'on balaie un assez large panel de possibilités d'exaspération au quotidien. :-)

Verre renversé (breaking news: ou cassé), râlerie, salle de bain transformée en piscine olympique, "non, ze veux pas", Lego qui traînent, crise de colère, linge sale dispersé à travers toute la maison tel un jeu de piste pour parents sioux, enchaînement de 3980760 "Pourquoi"?, répétition du mot Maman/Papa au rythme effréné de 4 par minutes, dessin sur les murs, chat passé sous l'eau, mauvaise foi, ...

Alors, sauf si vous avez atteint un stade de zénitude proche de celui de Boudha, il y a fort à parier que vous soyez vous aussi un tantinet agacé-e de façon régulière.

Coup de cœur partenaire: Babease

Babease, c'est un concept. Une idée logique et pratique au départ, qui a mené au développement d'une agence : commercialiser des articles créés par des mamans et pour des jeunes parents.

Comme le dit Heidi, la sympathique et dynamique représentante de Babease: nous diffusons des inventions nées par amour! Articles innovants, révolutionnaires, les idées de nos créatrices font l’unanimité. Sans cesse en mouvement, ces mamans testent, font et défont pour vous offrir le must de l’efficacité!

Le rôle de Babease, c'est de fédérer toute cette énergie créatrice et de distribuer les articles inventés, en exclusivité.
Le monde presque merveilleux de la maison

Lundi dernier, nous vous avions laissé en plein suspense. Comment ça "quel suspense?" ;-)

Celui de savoir si nous allions, Haricots et parents, réussir à conserver un tant soit peu l'esprit du petit nuage que nous avions partagé en famille à Disneyland Paris après deux semaines de séparation.

Etions-nous en droit d'espérer que les Affreux, conquis par la Magie de Disney, resteraient des Princesse et Prince Parfaits ou était-ce d'une naïveté vouée à l'échec?

Un peu comme les "plus grands" Haricots décident de continuer à croire/faire croire qu'ils croient en Saint-Nicolas de peur de ne plus recevoir de cadeau, Homme et moi avons décidé de croire très fort en la possibilité d'un paradis éducatif. Même de courte durée.

Et ça a marché! :-) :-) :-) :-)

Entre deux mondes

Dimanche, 16h00:

Ils sont sur la route du retour, nos Haricots. Bizarrement, alors que cela fait deux semaines qu’ils sont partis, ce sont les dernières heures pré-retrouvailles qui paraissent les plus longues.

Finis pour eux les petits déj' brioche et compote en pyjama devant la télé, les courses au marché, les livraisons de poissons dans le grand camion de Papy, les après-midi plage et plaine de jeux, les bains-piscine... Le temps est venu de quitter le monde insulaire, iodé et enchanteur de Papy et Mamie, celui dont Haricote 1 disait avant le départ à Haricot 2, son petit frère de deux ans qui l’accompagnait pour la première fois: « Tu verras, là-bas, c’est super bien. Ils disent toujours oui! » :-)

Enfants et animaux domestiques: joies et peines

Chaque animal domestique a son caractère et chaque famille qui l'accueille ses spécificités mais quelle que soit la place que le premier occupe au sein de la seconde, quand il vient à la quitter, il laisse un grand vide assorti de sentiments forts et de questionnements percutants.

Vous le savez, en règle générale, la Magic Team ne recule devant aucun sacrifice pour vous parler des sujets qu'elle développe à votre attention en toute connaissance de cause. Réaliser et goûter chaque semaine la recette du mardi, imposer aux Haricots de courir en chaussons DiDooDam, de dormir avec une veilleuse Barbapapa et un doudou Raplapla, aller au concert d'Ici Baba, se faire tirer le portrait par Danièle Hustin ou masser par Thea de Manoveda... En fait, nous consentons avec grand plaisir à ces nombreux impératifs car ce sont "les risques du métier" comme on dit! ;)

Pour autant, on se serait bien passés d'avoir l'occasion d'aborder le sujet "animaux domestiques et enfants" sous le triste angle du décès d'un compagnon félin. Pourtant, comme ces moments-là font aussi partie de la vie de famille, ils ont sans conteste leur place ici.

Coup de cœur lecture: « Les Quasi »

Une fois n'est pas coutume, voici un coup de cœur lecture qui vous emmènera non pas à la découverte de quelque livre éducatif ou autre comptine pour vos Haricots mais bien d'une BD rien que pour nous, les (futurs) parents! Avec, comme trame, un sujet de société pas forcément simple à traiter: les familles recomposées!

L'envolée des divorces, ces trente dernières années, en particulier dans les grands centres urbains, a ébranlé durablement le modèle de la famille traditionnelle. Des couples se séparent... et de nouvelles tribus se forment. Avec, au centre du patchwork, les enfants, priés de cohabiter et de vivre, bon gré mal gré, le nouveau bonheur de leurs parents. Une étude réalisée en 2008 à l’initiative de la Fondation Roi Baudouin montre qu’un enfant sur dix en Belgique vit dans une famille recomposée. Un chiffre qui, de l’aveu même des auteurs, serait sous-estimé. Ces 'quasi'-frères et sœurs - appellation contrôlée des sociologues pour désigner les fratries non liées par le sang -, s'ils ont rarement le pouvoir d'infléchir les idylles des adultes, conditionnent bien souvent par leur (més)entente la fondation d'une nouvelle famille.

Le sujet est donc sérieux. Ce qui n'a pas empêché Olivier Neuray et VaL de le traiter résolument avec humour, dans une bande dessinée dont le premier tome vient de paraître chez Glénat: « Les Quasi ». Couple à la ville comme à l'écrit, les auteurs se sont inspirés de leur expérience personnelle (mais pas uniquement... ;-)) pour conter les aventures d'un couple qui n'ont rien d'un long fleuve tranquille!

Noms de code: Main de fer et Cœur de guimauve

Même si l'esprit humain et la mémoire ont en commun cette tendance salvatrice à effacer le pire pour garder le meilleur, être parent est décidemment un statut qui génère une foule de sentiments ambivalents.

Il y a l'avant. Car souvent, avant d'être parent, on veut le devenir.

On s'imagine enceinte et épanouie ou futur papa investi d'une nouvelle mission de la plus haute importance.

On s'imagine moins prise de nausées ou excédé par la troisième envie de fraises nocturne de la future maman aux hormones capricieuses.

On zieute le contenu des landaus avec envie... sans tomber, ou rarement, sur les cernes du propriétaire de la petite merveille qui vous allait droit au cœur la minute d'avant.

Ensuite, il y a la mutation, le vrai "pendant", le moment après lequel vous serez définitivement passé de l'autre côté.

Concours 'Family in Love': and the winner is…

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, les jeux sont faits! :-) Notre concours photos 'Family in Love' vient de s'achever et, d'emblée, il faut constater que celui-ci a remporté un franc succès! Vous avez en effet été environ 450 à voter pour désigner votre photo câlin préférée! Déjà un tout grand merci à chacun d'entre vous pour sa participation. Merci également à notre partenaire, Waterloo Way, qui a grandement contribué à donner de l'ampleur à cet événement. Merci, enfin, aux candidats qui nous envoyé de très belles photos; jusqu'à la dernière minute, la lutte aura été...

Concours 'Family in Love'

On pensera ce qu'on voudra de la Saint-Valentin: aimer se mettre en quatre à date fixe pour célébrer Cupidon ou détester ce montage commercial enrobé de sucre rouge collant et de pétales de roses. Pourtant, nous sommes tous d'accord sur un point: l'Amour est LE sentiment number One, celui qui donne des ailes, qui transcende, qui permet d'escalader des montagnes. Et l'amour filial culmine au top du top, tant il est pur et inconditionnel. C'est pourquoi Haricot Magique a décidé de céder aux sirènes de Saint V (mais qui était ce Valentin?...