Haricot Magique | câlin
Le premier café poussette de Bruxelles
café poussette, haricot magique, bruxelles
659
archive,tag,tag-calin,tag-659,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive
  • All
  • 0-3 mois
  • 1 an
  • 2 ans
  • 3 ans
  • 3-6 mois
  • 4 ans
  • 5 ans
  • 6-9 mois
  • 9-12 mois
  • A l'école
  • Agenda
  • Art
  • Ateliers
  • Au jardin
  • Avec les copains et les copines
  • Avec un-e baby-sitter
  • Basiques
  • Billet d'humeur
  • Boutique
  • Bricolage
  • Bricolage Anniversaire
  • Café Poussette
  • Concours
  • Conseils pratiques
  • Coup de cœur
  • Divers
  • E-shop
  • En activité extrascolaire
  • En famille ou chez des amis
  • En promenade
  • En vacances
  • En voiture
  • Extérieur
  • Grossesse
  • Intérieur
  • J'apprends
  • Je découvre le monde
  • Je grandis
  • Je m'ouvre aux autres
  • Jeu de société
  • La chambre
  • La chronique qui sème
  • La cuisine
  • La question de la semaine
  • La recette du mardi
  • La salle à manger
  • La salle de bain
  • Le produit de la semaine
  • Le salon
  • Lecture
  • Les toilettes
  • Look et esthétique
  • Mots d'enfants
  • Musique
  • Naissance
  • Non classé
  • On a testé pour vous!
  • Partenaire
  • Recette rapide!
  • Travel
Retour au bercail: épisode 1 « Positive attitude »

Elle n'en pouvait plus notre grande "Haricote". Deux semaines chez Mamie et Papy sans voir ses parents: pas de problème! Mais le manque du petit frère, lui, s'est fait encore plus cruellement et impérieusement sentir dès le moment où, à la descente du train en gare de Montparnasse, la puce de 4 ans a compris qu'il ne faisait pas partie du comité d'accueil.

La question est venue avant même que la mini-princesse se soit lovée dans mes bras impatients (deux semaines sans elle, quand même...): "Il est où, Haricot 2?"

- "Il est resté à Bruxelles chez son parrain. Ça ne servait à rien de lui imposer un aller-retour en voiture. Il est encore un peu petit."

- "Mais MOI, je voulais le voir!"

- "Tu le verras tout à l'heure. Tu ne l'as pas vu depuis deux semaines, tu pourras bien encore attendre trois heures, non?"

Le reflet pétillant de ses yeux se voile. La puce est contrariée. Je devine qu'elle estime l'utilité de tenter un caprice sur le thème "Mais moi, je voulais le voir MAINTENANT, MAINTENANT!" et y renonce. Ouf! C'est de bon augure. Je n'aurais pas eu le courage de gâcher nos retrouvailles en vaines oppositions.

Concours 'Family in Love': and the winner is…

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, les jeux sont faits! :-) Notre concours photos 'Family in Love' vient de s'achever et, d'emblée, il faut constater que celui-ci a remporté un franc succès! Vous avez en effet été environ 450 à voter pour désigner votre photo câlin préférée! Déjà un tout grand merci à chacun d'entre vous pour sa participation. Merci également à notre partenaire, Waterloo Way, qui a grandement contribué à donner de l'ampleur à cet événement. Merci, enfin, aux candidats qui nous envoyé de très belles photos; jusqu'à la dernière minute, la lutte aura été...

Concours 'Family in Love'

On pensera ce qu'on voudra de la Saint-Valentin: aimer se mettre en quatre à date fixe pour célébrer Cupidon ou détester ce montage commercial enrobé de sucre rouge collant et de pétales de roses. Pourtant, nous sommes tous d'accord sur un point: l'Amour est LE sentiment number One, celui qui donne des ailes, qui transcende, qui permet d'escalader des montagnes. Et l'amour filial culmine au top du top, tant il est pur et inconditionnel. C'est pourquoi Haricot Magique a décidé de céder aux sirènes de Saint V (mais qui était ce Valentin?...

Retrouvailles! Episode 3: Adieux déchirants

Au cas où ;-):

Retrouvailles! Episode 1: J-1 - Episode 2: Famille, je vous aime!

Dimanche, 15h00. Il va falloir reprendre la route, direction la maison et, pour Haricot 1, direction la vie normale et le retour à l’école.

Je remballe nos affaires et essaie d’effacer toutes les traces de notre passage pendant qu'Homme habille les deux demi-portions. Tonton et sa copine terminent de débarasser et Tata Claire est... Tiens, où est-elle?

Si on se salue vite fait, on peut miser sur une sieste des enfants dans la voiture, un périph’ pas trop bouché et une arrivée pas trop tardive, question de se couler harmonieusement dans les horaires de semaine pour éviter un « jetlag infantile » le lundi matin.

Les adultes s’embrassent. « Merci et à la revoyure ». On presse les enfants emmitouflés (parce que ça caille et qu’il pleut toujours autant) d’aller faire des bisous. J’emmène Haricot 2 pour l’attacher dans son siège et Homme range les bagages dans le coffre, avant de s’installer au volant. Le moteur tourne déjà, je file récupérer Haricot 1.

Je n’ai pas franchi le seuil que je comprends que quelque chose cloche. Le son me parvient d’abord et l’image vient vite compéter le tableau.

Chantage et négociation

Ces quelques lignes auraient pu s'intituler "Enfer et damnation" ou "Stupeur et tremblement" mais, les deux expressions ayant, de manière justifiée, leur existence propre, elles s'intituleront plus platement "Chantage et négociation" bien qu'il n'y soit pas question de politique belge. Quoique...

Il est de ces moments où être parent tient du sacerdoce.

Faire face à une colère enfantine et en sortir par le haut en est un.

Parfois - souvent, même - on ne la voit pas venir. Tout se passe bien, en apparence du moins, le climat est serein jusqu'à ce qu'une question aussi basique et innocente que: "Pourquoi ne t'es tu pas brossé les dents pendant que je mettais ton petit frère au lit, comme on l'avait convenu?" (Bon ok, la question n'est peut-être pas aussi neutre que ça, mais c'est la vie, non? ;-)) met le feu aux poudres.