Haricot Magique | école
466
archive,tag,tag-ecole,tag-466,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive
  • All
  • 0-3 mois
  • 1 an
  • 2 ans
  • 3 ans
  • 3-6 mois
  • 4 ans
  • 5 ans
  • 6-9 mois
  • 9-12 mois
  • A l'école
  • Agenda
  • Art
  • Ateliers
  • Au jardin
  • Avec les copains et les copines
  • Avec un-e baby-sitter
  • Basiques
  • Billet d'humeur
  • Boutique
  • Bricolage
  • Bricolage Anniversaire
  • Café Poussette
  • Concours
  • Conseils pratiques
  • Coup de cœur
  • Divers
  • E-shop
  • En activité extrascolaire
  • En famille ou chez des amis
  • En promenade
  • En vacances
  • En voiture
  • Extérieur
  • Grossesse
  • Intérieur
  • J'apprends
  • Je découvre le monde
  • Je grandis
  • Je m'ouvre aux autres
  • Jeu de société
  • La chambre
  • La chronique qui sème
  • La cuisine
  • La question de la semaine
  • La recette du mardi
  • La salle à manger
  • La salle de bain
  • Le produit de la semaine
  • Le salon
  • Lecture
  • Les toilettes
  • Look et esthétique
  • Mots d'enfants
  • Musique
  • Naissance
  • Non classé
  • On a testé pour vous!
  • Partenaire
  • Recette rapide!
Coup de cœur: en savoir plus sur la journée de vos Haricots à l'école! ;-)
Discussion-papa-fille

Depuis que votre Haricot-e est entré à l'école, c'est un peu le casse-tête en ce qui concerne ce qu'il/elle y fait?

Pas de panique, c'est normal!

En gros, chez nous, ça donne plus ou moins ceci:

  • "Ça s'est bien passé aujourd'hui?"
  • "Oui"
  • "Vous avez appris de nouvelles choses?"
  • "Oui"
  • "Et ça vous a plu?"
  • "Trop"
  • "C'était quoi?"
  • "Ze sais plus".

Bref, autant dire que nous n'étions pas beaucoup plus avancés qu'avant de poser nos questions.

Une maman américaine, Liz Evans, bloggeuse, qui en avait marre de ne pas en savoir plus, a développé une série de questions plus rigolotes qui lui permettent de soutirer l'air de rien des infos à ses 2 enfants et de partager avec eux ce qui fait leur quotidien.

C'est bien pensé, original, et chez nous, ça a déjà donné de chouettes résultats! (j'ai par exemple appris que le truc le plus sympa de la journée de Haricot 3 lundi c'était le cours de religion "parce qu'on a pu dessiner des trucs que Zézus a fait" et celui de Haricot 2 le cours de gym et les "touche-touche pont et araignée" dont j'ignorais jusque là l'existence mais qui sont TROP BIEN!)

C'est la rentrée!

Ce n'est évidemment pas un scoop et, à priori, vous n'aurez pas le temps ce lundi matin de lire un billet, on est d'accord! ;-) En gros, votre réveil devrait plus ou moins ressembler à ceci. La rentrée ayant eu lieu il y a près de 3 semaines déjà pour nous, j'avoue de mon côté ne pas être particulièrement déprimée par l'idée que mes Haricots retournent à l'école. :-D Parce que soyons honnêtes, hormis les "vraies vacances" passées en famille, la logistique et l'organisation liées aux 6 semaines restantes des mois de...

Il est temps d'y penser :-)

Bon bon ok on a plus l'impression d'être en novembre qu'en mai, certes. Mais il n'empêche que la fin de l'année (scolaire, on s'entend) approche. Si vous faites partie des parents qui offrent régulièrement un cadeau à la maîtresse ou au maître bien aimé de votre Haricot, il y a un site sympa qui vous propose des articles personnalisés plutôt bien pensés. Et comme on est de nature partageuse des bons plans, vous le savez maintenant, on vous donne même le lien! N'oubliez pas qu'il faut en général compter 15 jours pour l'expédition...

Festivités scolaires

Quand on a inscrit nos Haricots dans l'école du quartier, on était un peu hésitants.

Bâtiment assez grand (et, de mon avis perso, plutôt moche, même si le papa ne partage pas cette opinion ;-)), plein d'escaliers, sans verdure, classes nombreuses, beaucoup d'enfants ne parlant pas français en intégrant l'école, peu de moyens, ... On était loin de la petite maison dans la prairie (et en même temps, ce que j'en dis hein, de la petite maison...) mais l'équipe pédagogique nous semblait sympa et motivée; on a donc décidé de tenter l'expérience.

Et comme on a eu raison!

C'est la rentrée!

Evidemment, aujourd'hui, impossible de vous parler d'autre chose!

Tous les parents, ce matin, vont déposer avec émotion la prunelle de leurs yeux, tantôt sage comme une image, tantôt transformée en tornade déferlante, à une instit' un tant soi peu débordée MAIS souriante!

Car le premier jour, les instituteurs-trices affichent une bonne humeur de circonstance malgré les parents qui s'agglutinent en grappes autour d'eux, chacun y allant de son petit conseil ("attention, il a les oreilles délicates, s'il y a du vent, il lui faut son bonnet", "elle n'a pas grand appétit, ne la forcez pas à terminer son repas", "j'ai mis son doudou dans son sac en cas de gros chagrin, et 3 tenues de rechange, parce que la propreté, on y est presque mais..." etc etc).

Tu veux ou tu veux pas?

Haricot 2 a deux ans et demie moins un mois. Et alors? me direz-vous. Tu parles d'un scoop! En fait oui parce que, théoriquement cela veut dire qu'après carnaval, le lardon est attendu en classe d'accueil.

Et là, paradoxe parental: Les jours pairs, je me réjouis que mon p'tit bout d'homme quitte le nid sous peu. Les jours impairs je voudrais le garder tout près de moi. Il est encore siiii petit, non?

Et le petit-grand en question semble tergiverser autant que sa maman. Sauf que pour tout simplifier, on dirait bien qu'il veut quand je ne veux pas et vice-versa.

Coup de cœur: le tableau noir

Autour des fêtes, rien de tel qu’un basique. Père Noël nous en voudra peut-être de faire l’article de ce cadeau qui ne rentre pas facilement dans une hotte mais qu’importe: le désagrément n’a d’égal que le plaisir prolongé que ce présent procurera à vos Haricots.

Qu’il soit en plastique coloré avec autant d’options qu’une voiture dernier cri ou en bois naturel et au look dépouillé comme ceux de notre enfance, multi-faces ou juste avec l’ardoise du tableau noir sur lequel crisse la craie, il deviendra vite et pour longtemps le compagnon idéal de vos Haricots de 3 à 10 ans.

Sous le désordre la plage!

Deux mois déjà se sont écoulés depuis la rentrée des classes. Aux flâneries propres à la légèreté estivale s'est substituée la régularité métronomique du rythme scolaire. Dernier vestige d'une insouciance révolue, l'ambiance des cours de récréation semble avoir échappé un tant soit peu à cette reprise en main, au gré de l'animation née des camaraderies et des chamailleries du moment. Structurante par définition, l'école lutte, à sa manière, contre l'augmentation de l'entropie de notre société.

Vous avez dit 'entropie'? :-) Petit rappel scientifique: le deuxième principe de la thermodynamique prédit que, sans apport d'énergie, un système évolue spontanément vers les états les plus probables, qui sont désordonnés. L'entropie est une mesure de ce désordre. Ainsi, si vous versez de la grenadine dans un verre d'eau, l'entropie du système - soit le contenu du verre - sera maximale quand, suite au mélange, la couleur sera devenue uniforme. Le breuvage obtenu constitue un état plus désordonné que l'état initial mais aussi plus stable (et accessoirement meilleur mais là n'est pas le propos). Et, qui plus est, la transformation est irréversible: la grenadine ne va pas spontanément se séparer de l'eau. Il en va ainsi de l'univers tout entier: l'entropie du monde tend vers un maximum... eh oui, c'est comme ça.

Classes vertes: quelle aventure!

Question: A partir de quel âge peut-on considérer que les voyages forment la jeunesse?

Parce que quand, il y a un mois, tous les parents des trois classes de troisième maternelle de l'école de ma Haricote, se sont retrouvés -Homme et moi compris - à écouter attentivement la directrice leur exposer en détails comment allait se dérouler la semaine de classes vertes de 60 petits bouts de 5 ans, les réactions ont été diverses et variées:

  • Parents ravis :"Quoi, le vendredi, ils reviennent déjà à 15h!", "Peut-on tenter de glisser le petit frère dans la valise?", ...
  • Parents paniqués: "Il ne nous a encore jamais quitté ...", "Elle refuse de s'endormir si on ne vient pas l'embrasser", "Quand vous dites un seul doudou, ce n'est pas du tout négociable?" ...
  • Parents inquiets: "A-t-on accès au casier judiciaire des moniteurs? Et aux antécédents du chauffeur de bus?", "Peuvent-ils choisir leurs voisins de dortoir?", "Le mien à l'habitude de boire la nuit, puis-je lui mettre une gourde? Evidemment, du coup, il faudrait aller le réveiller pour éviter le pipi au lit...", ...
  • Parents curieux: "Et vous comptez vraiment arriver à faire avaler des légumes à ma fille?", "Quand vous parlez d'activité 'vol à voile', je suppose qu'il s'agit d'observation?", "Vous effectuez des rondes pendant la nuit?"...
  • Parents pragmatiques: "A qui dois-je signaler son allergie au lactose?", "Faut-il prendre une assurance particulière?", "Peut-on connaître rapidement le contenu de la valise? Car s'il faut tout identifier..." etc, etc.

Et ce sont les mêmes qui, comme le voulait la consigne, se sont retrouvés lundi dernier à 7h45 à attendre un bus qui n'arrivait pas, valise à la main et cœur bondissant dans la poitrine, ayant, après une dernière série de recommandations et des adieux qui succincts, qui déchirants, laissé derrière eux aux mains des institutrices très sollicitées leur petit voyageur dans des états de surexcitation, stress, pleurs, hilarité, questionnement et j'en passe...

Et vous, votre 1er septembre, c'était comment?

Alors, cette rentrée? J'ai l'impression que c'était hier que je prenais la plume pour "défendre", à mon petit niveau, le droit aux vacances des profs... Et en fait, non. C'était il y a 2 bons mois. Dingue comme ils passent vite, ceux-là! Bien plus qu'octobre et novembre, ou que février et mars, par exemple! ;-)

Les Haricots ont grandi, appris, joué, partagé, rigolé (beaucoup), pleuré (un peu), couru, progressé, dormi (vouiiiiiiii!!!), découvert, ...

Et puis voilà le 1er septembre qui arrive.

Les nôtres ont râlé, ronchonné, voulu retourner en vacances, puis se sont résignés... et étaient même bien contents , au final, de retrouver leurs copains!

Une rentrée sans stress donc... de leur côté. Parce que le stress était bien là... A 16h00, en fait. Quand j'ai découvert, presque fébrile, les instructions à suivre pour que chacun de mes Haricots soit "en ordre".