Haricot Magique | fille
Le premier café poussette de Bruxelles
café poussette, haricot magique, bruxelles
723
archive,tag,tag-fille,tag-723,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive
  • All
  • 0-3 mois
  • 1 an
  • 2 ans
  • 3 ans
  • 3-6 mois
  • 4 ans
  • 5 ans
  • 6-9 mois
  • 9-12 mois
  • A l'école
  • Agenda
  • Art
  • Ateliers
  • Au jardin
  • Avec les copains et les copines
  • Avec un-e baby-sitter
  • Basiques
  • Billet d'humeur
  • Boutique
  • Bricolage
  • Bricolage Anniversaire
  • Café Poussette
  • Concours
  • Conseils pratiques
  • Coup de cœur
  • Divers
  • E-shop
  • En activité extrascolaire
  • En famille ou chez des amis
  • En promenade
  • En vacances
  • En voiture
  • Extérieur
  • Grossesse
  • Intérieur
  • J'apprends
  • Je découvre le monde
  • Je grandis
  • Je m'ouvre aux autres
  • Jeu de société
  • La chambre
  • La chronique qui sème
  • La cuisine
  • La question de la semaine
  • La recette du mardi
  • La salle à manger
  • La salle de bain
  • Le produit de la semaine
  • Le salon
  • Lecture
  • Les toilettes
  • Look et esthétique
  • Mots d'enfants
  • Musique
  • Naissance
  • Non classé
  • On a testé pour vous!
  • Partenaire
  • Recette rapide!
  • Travel
Fille ou garçon… en option?

Au nombre des légendes familiales qui ont traversé les générations jusqu'à nos jours, celle de la naissance du quatrième enfant de mon arrière-grand-père paternel - et homonyme - figure en bonne position. Déjà papa de trois filles et espérant manifestement l'arrivée d'un petit garçon, alors que l'infirmière-accoucheuse était venue à sa rencontre lui annoncer, tout sourire, "Félicitations, Monsieur, c'est une fille", celui-ci se serait donc exclamé "Nom de Dieu"! 8O Finalement, les souhaits de celui qui fut président de la Bourse de Bruxelles au début du siècle dernier furent exaucés par la suite avec la venue au monde de deux fils.

Le rêve de choisir le sexe des enfants habite l'humanité depuis le fond des âges. Des fresques préhistoriques suggèrent que les couples se livraient déjà à des cérémonies propitiatoires pour maîtriser la nature. Et, pour des questions de survie, les hommes de Néandertal réduisaient leur surpopulation par l’infanticide... des filles, surtout. Car il faut bien constater, historiquement et culturellement, que les 'recettes' pour tenter de tirer le bon numéro se sont souvent orientées vers la conception d’un garçon: garantie de la pérennité de la lignée et du patronyme, honneur et mémoire des ancêtres...

Fille ou garçon, même combat pour…

Il n’est pas de mon ressort de trancher sur l’épineuse question de l’inné et de l’acquis en ce qui concerne les préférences vestimentaires et ludiques de nos Haricots. N’ayant de toute façon « sous la main » que trois modèles mâles, je n’ai d’ailleurs pas d’opinion bien établie sur le sujet. ;-)

Mais, par contre, je pense qu’il y a un domaine dans lequel Haricots et Haricotes peuvent se donner la main sans complexe...

Naaan, pas la cuisine...

Naaaaan, pas le sport non plus...

Naaaaaaan, pas le bricolage...

Vous donnez votre langue au chat?

OK.

Fille-garçon: c'est écrit (ou quoi)?

Je vous jure que j'ai lutté et que je continue autant que possible. Lutté contre quoi? Contre les conventions liées au genre, contre le déterminisme sexué ou, pour faire simple, contre "les filles aiment le rose et les garçons le bleu".

Petite, je n'ai jamais été trop fan des poupées et des froufrous. Au grand désespoir de ma maman qui, en traîtresse, se rattrape aujourd'hui dans la garde-robe de ma fille, nettement plus réceptive. ;-)

Plus tard mes idéaux, si pas féministes en tous les cas égalitaires, se sont nourris d'études de cas dérangeantes voire révoltantes sur le marketing dissocié à destination des bout'choux et autres démonstrations du même acabit.

Bref, il était hors de question que je reproduise dans ma propre famille les schémas sectaires en vigueur dans la société. Pourquoi? Parce que! :-) Si j'avais une fille, je ne l'éduquerais pas en "fille". Si j'avais un garçon: idem.

Mots d’enfants: dans les pommes

Dialogue entre une mère et sa fille de 4 ans qui a joué tout l'après-midi dans sa chambre avec son meilleur copain: - "J'espère que je ne vais pas tomber dans les pommes quand je verrai l'état de ta chambre!" - "Non, promis!" - "Ça m'étonnerait. Tu es sûre?" - "Sûre, sûre, sûre! 'Y a pas de pommes dans ma chambre. Que des cartes partout!" :-) :-) :-)...

Double coup de cœur partenaire: Abricot Cerise & Les Nanas d'à Côté

Et voilà, c'est parti pour un mois de soldes! :mrgreen: Encore un peu de patience, votre Har'e-shop ne sera pas en reste... Et la Magic Team se met déjà au diapason puisqu'elle vous offre aujourd'hui deux "coups de cœur partenaires" pour le prix d'un! :-)

Coup de projecteur sur les deux boutiques waterlootoises de Wivine, femme et mère passionnée de mode et de déco et qui a voulu faire partager ses trouvailles. Le tout à petits prix et avec le sourire. On adore!

Le produit de la semaine: les sets de bain magique parent-enfant

Mercredi 10 novembre, nous vous présentions fièrement notre partenaire « Une Souris dans l'Herbe », dont il vous fallait découvrir le prénom, samedi dernier, pour tenter de gagner une Hari'carte valable 6 mois.

En lecteurs et joueurs assidus que vous êtes, vous pensiez donc tout savoir sur cette créatrice belge.

Mais savez-vous déjà que Laurence, la talentueuse Souris, a créé, rien que pour Haricot Magique - en exclusivité mondiale, donc! ;-) - des sets de serviettes de bain parent-enfant dont vous ne pourrez bientôt plus vous passer?

Pourquoi?

  • Parce que leur design étoilé va faire de votre salle de bain un endroit magique.
  • Parce que leur déclinaison parent-enfant rendra vos moments aquatiques encore plus câlins.
  • Parce que la qualité de leur finition et la "moellosité" de leur éponge enveloppera toute la famille dans un cocon de douceur.

Retrouvailles! Episode 2: Famille, je vous aime!

Retrouvailles! Episode 2: Famille, je vous aime!

Vous avez manqué l’épisode 1? C’est par ici!

Trois heures de voiture et nous voilà, Haricot 2, Homme et moi, sur le point de retrouver Haricot 1!

Je sonne. Rien.

Je sonne à nouveau. Toujours rien!

Ça caille. Où peuvent-ils bien rester?

Un coup de fil plus tard, nous apprenons que nous sommes les premiers arrivés. Hein??? Cela voudrait-il dire que ma fille n’est pas postée derrière la porte depuis 6 heures du matin pour me sauter au cou? ;-)

En fait, non!

Accouchement épisode 3: heure H – 1

Si vous avez manqué l'épisode 2, c'est ici.

J’appelle la sage-femme: « Je veux ma péridurale! »

« Ok, j’appelle l’anesthésiste. »

Et trois minutes plus tard, passant sa tête dans l'entrebâillement de la porte, elle déclare comme elle aurait dit 'Pouvez-vous me passer le sel?': « Il est sur une autre intervention. Il sera là dans une vingtaine de minutes. Je vais dire à votre kiné de se mettre en route. » Et elle disparaît avant que j’ai eu le temps de réagir. Tant mieux pour elle. Tant pis pour Homme. Ses « Ça va aller! Ce ne sera plus très long... » m'horripilent. Ses silences aussi. Nous égrainons les minutes.

L’anesthésiste fait son entrée. C’est mon sauveur. Il a donc droit à ce qui s’approche le plus d’un sourire. On ne sait jamais qu’il reparte, hein...