Haricot Magique | gare
Le premier café poussette de Bruxelles
café poussette, haricot magique, bruxelles
1166
archive,tag,tag-gare,tag-1166,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive
  • All
  • 0-3 mois
  • 1 an
  • 2 ans
  • 3 ans
  • 3-6 mois
  • 4 ans
  • 5 ans
  • 6-9 mois
  • 9-12 mois
  • A l'école
  • Agenda
  • Art
  • Ateliers
  • Au jardin
  • Avec les copains et les copines
  • Avec un-e baby-sitter
  • Basiques
  • Billet d'humeur
  • Boutique
  • Bricolage
  • Bricolage Anniversaire
  • Café Poussette
  • Concours
  • Conseils pratiques
  • Coup de cœur
  • Divers
  • E-shop
  • En activité extrascolaire
  • En famille ou chez des amis
  • En promenade
  • En vacances
  • En voiture
  • Extérieur
  • Grossesse
  • Intérieur
  • J'apprends
  • Je découvre le monde
  • Je grandis
  • Je m'ouvre aux autres
  • Jeu de société
  • La chambre
  • La chronique qui sème
  • La cuisine
  • La question de la semaine
  • La recette du mardi
  • La salle à manger
  • La salle de bain
  • Le produit de la semaine
  • Le salon
  • Lecture
  • Les toilettes
  • Look et esthétique
  • Mots d'enfants
  • Musique
  • Naissance
  • Non classé
  • On a testé pour vous!
  • Partenaire
  • Recette rapide!
  • Travel
Classes de neige: épisode 2 « Les voyages forment la jeunesse »

(L'épisode précédent, c'est ici!)

A Bruxelles, nous n’étions pas sans nouvelles des petits voyageurs: le site web de l’école, mis à jour quotidiennement (merci aux institutrices et au webmaster ;-)), nous permettait de suivre leurs aventures et même de voir leurs exploits grâce à un bel album photos en ligne.

Mais surtout, quelques jours après le départ de Haricot 1, le facteur a déposé dans la boîte aux lettres une missive qui fleurait bon les alpages…

Classes de neige: épisode pilote « Le train aura un retard probable de 10 heures! »

Avis au lecteur

Tiens? Un billet d'humeur dominical sur le blog de Haricot Magique... et pourquoi n'écririons-nous jamais le dimanche, après tout? Un choix d'autant plus approprié que le sujet est un peu "out of range" par rapport à notre thématique générale "petite enfance" et aussi intimement lié à l'actualité de ces derniers jours.

Il s'agit en réalité de l'épisode pilote d'une série qui vous tiendra en haleine durant les vacances de Pâques. Prochain rendez-vous, plus conventionnel celui-là, le lundi 11 avril!

Bonne lecture!

Source: Ecole de la Sainte-Famille

« Ton fiston fait-il partie des enfants qui ont été bloqués toute la nuit dans le train? Le cas échéant: courage! » 8-O

Pour sûr, découvrir ce genre de message sur son GSM au réveil fait s'évanouir Morphée en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire!

Première tentative de réponse: « Euh... je ne sais pas s'il s'agit de ce train-là... » :-?

Avant de découvrir les infos et de se rendre à l'évidence:

Ce mercredi 30 mars vers 19h00, 600 enfants partaient de la gare de Bruxelles-Midi en classe de neige en Suisse. Mais ce départ a été plus que mouvementé puisque le train avait à peine démarré qu’une rupture de caténaire a immobilisé le convoi. Le câble électrique a cédé aux alentours de 20 heures à hauteur de Zaventem et a heurté violemment plusieurs wagons du train, brisant quelques vitres. Fort heureusement aucun passager n’a été blessé lors de cet incident qui aurait pu virer au drame. Une locomotive a poussé le train jusqu’en gare de Louvain où il a fallu procéder au remplacement des voitures présentant des dégâts. Ce n’est qu’à 4 heures du matin que le train a pu repartir pour finalement atteindre Liège-Guillemins vers 6 heures pour charger 150 autres enfants.

« Il semble bien que oui... » :-|

Comment en est-on arrivé là? Flashback...

Retour au bercail: épisode 1 « Positive attitude »

Elle n'en pouvait plus notre grande "Haricote". Deux semaines chez Mamie et Papy sans voir ses parents: pas de problème! Mais le manque du petit frère, lui, s'est fait encore plus cruellement et impérieusement sentir dès le moment où, à la descente du train en gare de Montparnasse, la puce de 4 ans a compris qu'il ne faisait pas partie du comité d'accueil.

La question est venue avant même que la mini-princesse se soit lovée dans mes bras impatients (deux semaines sans elle, quand même...): "Il est où, Haricot 2?"

- "Il est resté à Bruxelles chez son parrain. Ça ne servait à rien de lui imposer un aller-retour en voiture. Il est encore un peu petit."

- "Mais MOI, je voulais le voir!"

- "Tu le verras tout à l'heure. Tu ne l'as pas vu depuis deux semaines, tu pourras bien encore attendre trois heures, non?"

Le reflet pétillant de ses yeux se voile. La puce est contrariée. Je devine qu'elle estime l'utilité de tenter un caprice sur le thème "Mais moi, je voulais le voir MAINTENANT, MAINTENANT!" et y renonce. Ouf! C'est de bon augure. Je n'aurais pas eu le courage de gâcher nos retrouvailles en vaines oppositions.