Haricot Magique | neige
Le premier café poussette de Bruxelles
café poussette, haricot magique, bruxelles
675
archive,tag,tag-neige,tag-675,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive
  • All
  • 0-3 mois
  • 1 an
  • 2 ans
  • 3 ans
  • 3-6 mois
  • 4 ans
  • 5 ans
  • 6-9 mois
  • 9-12 mois
  • A l'école
  • Agenda
  • Art
  • Ateliers
  • Au jardin
  • Avec les copains et les copines
  • Avec un-e baby-sitter
  • Basiques
  • Billet d'humeur
  • Boutique
  • Bricolage
  • Bricolage Anniversaire
  • Café Poussette
  • Concours
  • Conseils pratiques
  • Coup de cœur
  • Divers
  • E-shop
  • En activité extrascolaire
  • En famille ou chez des amis
  • En promenade
  • En vacances
  • En voiture
  • Extérieur
  • Grossesse
  • Intérieur
  • J'apprends
  • Je découvre le monde
  • Je grandis
  • Je m'ouvre aux autres
  • Jeu de société
  • La chambre
  • La chronique qui sème
  • La cuisine
  • La question de la semaine
  • La recette du mardi
  • La salle à manger
  • La salle de bain
  • Le produit de la semaine
  • Le salon
  • Lecture
  • Les toilettes
  • Look et esthétique
  • Mots d'enfants
  • Musique
  • Naissance
  • Non classé
  • On a testé pour vous!
  • Partenaire
  • Recette rapide!
  • Travel
De la difficulté à poser un choix

Il n'aura échappé à personne que nous avons subi un "épisode hivernal tardif" pour le moins désagréable ces derniers jours (bonjour, je suis la perspicacité).

Alors évidemment chacun a son interprétation de la chose, depuis ceux qui se réjouissent sincèrement (si si!), ceux qui détestent (devinez?) et ceux qui provoquent en se fendant d'un "Oh waouw, la neige en ville, c'est tellement génial", en restant planqués bien au chaud et en attendant que ça passe.

Mais en fait, tout ça, ça arrive chaque année, on s'en accommode, on sort de bonnes bottes, le bonnet, les gants, l'écharpe et on affronte vaillamment les éléments.

Mardi dernier, au réveil, la situation était assez différente: sorte de grand chaos, tempête, bourrasques de vent, neige en continu, trottoirs et routes verglacés et, déjà, aux infos de 06h30, des avis recommandant une prudence maximale.

Les joies de la neige…

... ou pas!

Amis du sens de l'observation, bonjour! Il a neigé!

Et je pense avoir vieilli. Même si bien entendu je n'aurai que 20 ans à la fin de ce mois, je dois bien constater que mon enthousiasme à aller me rouler dans la blanche poudreuse a très légèrement diminué ces dernières années.

C'est assez paradoxal, parce que tout le monde ou presque s'émerveille de voir un manteau blanc recouvrir le pays, enfin surtout si c'est un dimanche, et puis peste le lendemain parce que, franchement, les routes sont dégueulasses et les trajets impossibles.

Je serai donc cohérente avec moi-même, j'ai râlé dès dimanche! :-)

L'agenda de votre week-end: 19 & 20 janvier 2013

Alors, les bonshommes de neige étaient au programme hier?

Le retour de la lumière, du ciel bleu, waouw! Même avec des températures négatives, quel pied de revoir du soleil!

On a eu la pêche et plein de clients en balade au parc sont passés nous voir au Café Poussette, la neige a à la fois ce côté exaspérant en ville (avouons quand même qu'après 2 ou 3 jours, c'est franchement de la gadoue et que ça ne facilite pas le quotidien) et puis totalement magique... Et comme on nous annonce encore des "averses hivernales" ce samedi, on pourra encore en profiter en famille! :-)

Entre bleu clair et bleu foncé

L'offensive tardive de cet hiver aura, semble-t-il, surpris tout le monde: depuis nos décideurs, rattrapés par la crise de l'accueil des demandeurs d'asile, jusqu'aux services d'épandage, pris eux-mêmes au piège des embouteillages monstres que l'apparition de la neige avait causés, en passant par... chacun d'entre nous, qu'un excès d'optimisme avait conduit à ranger avant l'heure les accessoires de saison. Coucou, les revoilou: les grosses chaussettes, les écharpes et les bonnets en laine, les cagoules, les gants, les moufles... C'est qu'il faut se protéger du Froid, avec un grand 'F', en particulier s'agissant de nos chers Haricots!

Subsistait une inconnue: comment occuper ces derniers durant le week-end, avec un thermomètre restant franchement dans le... bleu? Bien sûr, le premier réflexe a été de consulter l'agenda de Haricot Magique! ;-) Mais la neige étincelant sous le soleil nous faisait de l'œil. Et puis, il y avait cette envie d'embrayer sur l'initiation à la peinture donnée à l'école (Dubuffet, Léger, Haring, Kandinsky, Mondrian...) en faisant découvrir à nos Haricots d'autres peintres, d'autres époques. Alors, que choisir? Extérieur versus intérieur: finalement, on n'a pas tranché, on a testé les deux! Avec un résultat oscillant entre bleu clair et bleu foncé.

Classes de neige: épisode 2 « Les voyages forment la jeunesse »

(L'épisode précédent, c'est ici!)

A Bruxelles, nous n’étions pas sans nouvelles des petits voyageurs: le site web de l’école, mis à jour quotidiennement (merci aux institutrices et au webmaster ;-)), nous permettait de suivre leurs aventures et même de voir leurs exploits grâce à un bel album photos en ligne.

Mais surtout, quelques jours après le départ de Haricot 1, le facteur a déposé dans la boîte aux lettres une missive qui fleurait bon les alpages…

Classes de neige: épisode 1 « Comme si vous y étiez! »

(Le début animé de cette série, c'est ici!)

Rendre compte d'un voyage en classes de neige sans y avoir participé - sur la seule base d'un témoignage et de quelques photos - est certes un bel exercice de style mais, quand on a sous la main un des protagonistes, pourquoi ne pas lui demander qu'il raconte lui-même l'histoire? Voici donc, comme si vous y étiez, le récit des aventures helvètes de et par Haricot 1!

Après ce voyage mouvementé, un car nous attendait non loin de la gare. Ce car devait nous mener dans les montagnes jusqu’au petit village de Zinal. Le trajet ne s’est pas trop mal passé, sauf que mon voisin n’a pas arrêté de vomir… beurk!!!

Classes de neige: épisode pilote « Le train aura un retard probable de 10 heures! »

Avis au lecteur

Tiens? Un billet d'humeur dominical sur le blog de Haricot Magique... et pourquoi n'écririons-nous jamais le dimanche, après tout? Un choix d'autant plus approprié que le sujet est un peu "out of range" par rapport à notre thématique générale "petite enfance" et aussi intimement lié à l'actualité de ces derniers jours.

Il s'agit en réalité de l'épisode pilote d'une série qui vous tiendra en haleine durant les vacances de Pâques. Prochain rendez-vous, plus conventionnel celui-là, le lundi 11 avril!

Bonne lecture!

Source: Ecole de la Sainte-Famille

« Ton fiston fait-il partie des enfants qui ont été bloqués toute la nuit dans le train? Le cas échéant: courage! » 8-O

Pour sûr, découvrir ce genre de message sur son GSM au réveil fait s'évanouir Morphée en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire!

Première tentative de réponse: « Euh... je ne sais pas s'il s'agit de ce train-là... » :-?

Avant de découvrir les infos et de se rendre à l'évidence:

Ce mercredi 30 mars vers 19h00, 600 enfants partaient de la gare de Bruxelles-Midi en classe de neige en Suisse. Mais ce départ a été plus que mouvementé puisque le train avait à peine démarré qu’une rupture de caténaire a immobilisé le convoi. Le câble électrique a cédé aux alentours de 20 heures à hauteur de Zaventem et a heurté violemment plusieurs wagons du train, brisant quelques vitres. Fort heureusement aucun passager n’a été blessé lors de cet incident qui aurait pu virer au drame. Une locomotive a poussé le train jusqu’en gare de Louvain où il a fallu procéder au remplacement des voitures présentant des dégâts. Ce n’est qu’à 4 heures du matin que le train a pu repartir pour finalement atteindre Liège-Guillemins vers 6 heures pour charger 150 autres enfants.

« Il semble bien que oui... » :-|

Comment en est-on arrivé là? Flashback...

Joyeux NoëlS! Episode 3: Christmas on the road!

Episode 1, Episode 2

25/12, 05h30: Le réveil bipe. Homme, bien décidé à mener sa famille aux confins des montagnes cévenoles, s’apprête à sauter dans la douche, condition sine qua non à une conduite matinale vigilante.

Je jette un œil par la fenêtre et le retiens: "Ça brille et scintille partout, y compris sur le sol. Tu n’irais pas voir si le quartier est praticable avant de réveiller les enfants?" Il bougonne. Et je le comprends: il se voyait évidemment mieux sous une douche chaude qu’en train de patiner dans la rue en pyjama pour livrer un bulletin météo ultra-local. Il s'emmitoufle et sort. Par la fenêtre, je surveille sa progression hasardeuse. La route est en pente, ce qui ne facilite pas les choses. Ma décision est prise: même s’il prétend que c’est faisable, je refuse d’aller risquer les vies de notre quatuor sur la route. Le Père Noël français attendra.

Homme rentre. "Pas possible de partir maintenant. On n’arrivera pas à quitter le quartier. Rien que charger le coffre sans se casser une jambe tiendrait déjà de l’exploit."

Ok! Hors de question de démarrer maintenant. Retour sous la couette jusqu'au petit dej’. On verra à quoi tout cela ressemblera dans deux ou trois heures.

Joyeux NoëlS! Episode 2: Père Noël est en blocus!

Au cas où, l'épisode 1, c'est par ici.

« J’arrive. En tous cas, j’essaie! », me répond un Tonton Fred en train de se battre avec les éléments, mains gantées, gsm dans l’une et grattoir dans l’autre. En fond sonore, le bruit d’un moteur qui tourne. « Encore faudrait-il que j’arrive à sortir cette fichue voiture de sa place de stationnement. Et on ne peut pas dire que cette Modus automatique soit très performante sur la neige tassée gelée!!! » Vu l’humeur, je raccroche sans oser ajouter un « Et n’oublie pas le dessert, hein... ».

Je tourne en rond, augmente un peu le volume de la radio pour tenter de me laisser conquérir par les harmonies eighties de Wham! "Last Christmas": c’est bien parti pour l’être... :?

[mp3player width=168 height=99 config=haricot_magique.xml playlist=last-christmas.xml]

Je fais rentrer mon équipe de bobsleigh. Les jeux olympiques, ce ne sera pas pour tout de suite a priori. Homme a l’air ravi. Les deux demi-portions ont juste l’air congelées et ravies... de rentrer. Tonton Fred arrive pendant que les Haricots dégèlent dans un bain.

Joyeux NoëlS! Episode 1: Apocalyp’snow

Flash-back (bien contents d'être en 2011, tiens!)

Jeudi 23/12: "Tombeeee la neigeuh!"

Bruxelles, 18h00: La neige refait son apparition. Un grand "pffffff" (soupir blasé généralisé) l'accueille.

Terres brabançonnes, vers 20h00: Arrivée en (quai de) gare (glissant), je découvre que les premiers flocons bruxellois ont convoqué beaucoup de copains pour une big "Glisse Party". Pas moyen de récupérer la voiture sans risquer sa vie ni de trouver un taxi dont le chauffeur aurait décidé de risquer la sienne pour sauver la mienne. Vingt minutes de marche plus tard, je pénètre, frigorifiée, dans ma Home Sweet Home, située dans une étroite rue en pente qui n’a plus de rue que le nom et décrète à Homme, excédée, qu’il est hors de question, tant au vu du caractère sinistré du quartier que de l’absence de voiture que je ressorte avant la fonte totale des neiges! Et toc!

Le binôme bruxellois de la Magic Team en est pour ses frais aussi dans la Capitale. Rien ne va plus. Et les flocons, eux, s’entassent.

Vendredi 24 décembre: "Good luck, Père Noël!"

A 06h30, le réveil radiophonique de Homme annonce la paralysie totale du plat pays: la Belgique, toutes régions confondues, est plongée dans l’ouate et on déconseille vivement de prendre la route, sauf impératifs. Un coup d’œil dehors me conforte dans l’idée exprimée la veille. Si, Homme - borné, têtu et inconscient - finit par dégager la voiture pour aller prester sa matinée, les Haricots et moi restons à l’abri.