Haricot Magique | non
Le premier café poussette de Bruxelles
café poussette, haricot magique, bruxelles
595
archive,tag,tag-non,tag-595,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive
  • All
  • 0-3 mois
  • 1 an
  • 2 ans
  • 3 ans
  • 3-6 mois
  • 4 ans
  • 5 ans
  • 6-9 mois
  • 9-12 mois
  • A l'école
  • Agenda
  • Art
  • Ateliers
  • Au jardin
  • Avec les copains et les copines
  • Avec un-e baby-sitter
  • Basiques
  • Billet d'humeur
  • Boutique
  • Bricolage
  • Bricolage Anniversaire
  • Café Poussette
  • Concours
  • Conseils pratiques
  • Coup de cœur
  • Divers
  • E-shop
  • En activité extrascolaire
  • En famille ou chez des amis
  • En promenade
  • En vacances
  • En voiture
  • Extérieur
  • Grossesse
  • Intérieur
  • J'apprends
  • Je découvre le monde
  • Je grandis
  • Je m'ouvre aux autres
  • Jeu de société
  • La chambre
  • La chronique qui sème
  • La cuisine
  • La question de la semaine
  • La recette du mardi
  • La salle à manger
  • La salle de bain
  • Le produit de la semaine
  • Le salon
  • Lecture
  • Les toilettes
  • Look et esthétique
  • Mots d'enfants
  • Musique
  • Naissance
  • Non classé
  • On a testé pour vous!
  • Partenaire
  • Recette rapide!
  • Travel
Retour au bercail: épisode 2 "Je t'aime, moi non plus"

L'épisode 1: ici.

Ca roule bien, on passe la frontière deux heures trente plus tard et on appelle le Parrain de Haricot 2 pour annoncer notre arrivée en force dans l'heure voire moins.

Derrière, la Belle au Bois Dormant ouvre un œil, puis se ravise. C'est fatigant d'être le centre du monde pendant deux semaines.

Soudain, au niveau de Feluy, ça ralentit sévèrement, ce qui a pour fâcheuse conséquence de réveiller la puce. C'est moins sympa d'être interrompue dans son sommeil par un embouteillage que par un prince mais, qu'importe, Haricot 1 est à nouveau d'une humeur resplendissante.

Pas d'alerte trafic pour nous informer. On est presque à l'arrêt. Et ça bouchonne aussi loin que porte le regard. Hum... je jette un œil vers Homme dont la principale qualité n'est pas la patience et, de fait, celui-ci tambourine déjà nerveusement sur son volant en marmonnant: "Rouler aussi bien pour être coincé à la fin: vive la Belgique!" (je vous ai déjà dit qu'il était français, non? ;-) Ceci dit, il ne me viendrait pas à l'idée de lui donner tort...).

Je voudrais que quelqu'un me dise oui!

Vous vous souvenez peut être que dernièrement j'avais pris de bonnes résolutions: toute la famille allait essayer de conserver un peu de la zen attitude qui avait soufflé sur les congés (séance de rattrapage ici pour les absents ;-))

Eh bien, comment dire, ce n'est pas une réussite... :-(

La rentrée à peine passée, la réalité nous a rattrapé, opposant à notre bonne volonté des tas d'arguments réputés indestructibles et incontournables du type:

  • impossibilité de concilier harmonieusement vie privée et professionnelle,
  • gymkhana pour harmoniser rythmes  scolaire et pré-scolaire,
  • train-train quotidien et grains de sable de toutes sortes qui sortent le train (-train) des rails
  • etc.

Et il faut croire, qu'on le veuille ou non, que tous ces obstacles jalonnent également le parcours de nos Haricots puisque Haricot 1, quatre ans dans quelques jours, nous a exprimé son ras-le-bol à sa manière.

Lève-toi et marche!

Ca y est, enfin ou déjà, Haricot 2 a eu un an!

Au delà de la fête, je n’ai pas pu éviter les flash-backs. Je me suis revue à la maternité, avec Homme, présentant fièrement cette nouvelle crevette à sa grande soeur... Le temps file à une vitesse!  A peine le temps de pouponner que votre bébé crapahute!

Et en ce moment, crapahuter, c’est l’activité numéro 1 de Petit Bulldozer.