• All
  • 0-3 mois
  • 1 an
  • 2 ans
  • 3 ans
  • 3-6 mois
  • 4 ans
  • 5 ans
  • 6-9 mois
  • 9-12 mois
  • A l'école
  • Agenda
  • Art
  • Ateliers
  • Au jardin
  • Avec les copains et les copines
  • Avec un-e baby-sitter
  • Basiques
  • Billet d'humeur
  • Boutique
  • Bricolage
  • Bricolage Anniversaire
  • Café Poussette
  • Concours
  • Conseils pratiques
  • Coup de cœur
  • Divers
  • E-shop
  • En activité extrascolaire
  • En famille ou chez des amis
  • En promenade
  • En vacances
  • En voiture
  • Extérieur
  • Grossesse
  • Intérieur
  • J'apprends
  • Je découvre le monde
  • Je grandis
  • Je m'ouvre aux autres
  • Jeu de société
  • La chambre
  • La chronique qui sème
  • La cuisine
  • La question de la semaine
  • La recette du mardi
  • La salle à manger
  • La salle de bain
  • Le produit de la semaine
  • Le salon
  • Lecture
  • Les toilettes
  • Look et esthétique
  • Mots d'enfants
  • Musique
  • Naissance
  • Non classé
  • On a testé pour vous!
  • Partenaire
  • Recette rapide!
  • Travel
Coup de cœur: Bijoux archibald.

Nos styles changent et évoluent, et c'est tant mieux.

Il y a quelques années, je ne jurais que par les bijoux en argent et n'aurais jamais porté quoi que ce soit de doré.

Je pense que ça me rappelait trop ma prof de math, son brushing impeccable laqué Elnett et ses gros accessoires clinquants. Brrrr. Avec le parfum bien capiteux qui accompagnait le tout, c'était pour moi le summum du look bobonne.

Depuis, je me suis approchée de l'or rose, un peu méfiante au début, lui trouvant néanmoins un certain charme... Et petit à petit, l'or rose m'a amenée à apprécier l'or jaune.

Je reste par contre beaucoup plus difficile en ce qui concerne les looks des bijoux en or/dorés. Ils doivent, à mon sens, être particulièrement délicats pour ne pas tomber dans l'excès de bling bling.

Et là, j'ai découvert une marque parisienne grâce au Net et aux blogs que je parcours régulièrement (ça ne s'appelle pas glander, que nenni, ça s'appelle s'informer. Nuance!): archibald.

Château de sable et divine proportion

La semaine dernière, au détour de quelque construction éphémère érigée sur une plage éclairée par un soleil pâlissant, je m'étais risqué à évoquer le deuxième principe de la thermodynamique. Rappelez-vous: toute transformation au sein d'un système isolé s'accompagne d'une augmentation d'entropie, traduisant un accroissement du désordre. Cette évolution est irréversible et nous indique donc le sens du temps qui passe: tout comme le retour à une éternelle jeunesse est un mythe, jamais on ne verra un château de sable resurgir des flots et se reconstituer. Je vous avais également expliqué, chers parents, que cette vision inéluctable des choses ne devait, selon moi, pas nous empêcher de continuer à creuser car elle était largement compensée par les visages des enfants qui s'illuminent à mesure que s'édifie leur château fort, en vue d'affronter vents et marées.

Vous aurez relevé au passage toute la subtilité du concept: en définitive, c'est bien nous, les parents, qui bâtissons les châteaux de sable de nos enfants. ;-) En ne perdant jamais de vue ce principe toujours vérifié: moins nos Haricots sont grands, plus vite ils se lasseront du gros-œuvre... et ne réapparaîtront qu'au moment des finitions! :-) Avant de se lancer dans l'aventure, il convient par conséquent de bien présumer de ses forces et, à moins d'avoir à disposition une troupe de fantassins prête à remuer ciel et sable pour reproduire la réplique du Corcovado, il faut faire appel à l'ingénierie appliquée. Non qu'il soit question de rivaliser ici avec ces artistes qui réalisent de véritables sculptures éphémères à l'occasion de concours internationaux (et que les enfants n'ont pas intérêt à approcher... :-?) mais plutôt de construire un château un tant soit peu original, dans lequel les Haricots pourront s'amuser et qui contiendra honorablement les assauts des vagues.

Coup de cœur partenaire: Alfonza Salamone

A la simple évocation du nom d'Alfonza Salamone, la plupart d'entre vous songent immédiatement à cette voix chaleureuse et sincère, à ces mots qui s'enchaînent avec naturel et précision, à ce dynamisme rayonnant et communicatif. Oui, c'est bien elle qui vous a accompagné en radio sur La Première, qui dès l'aurore, qui durant l'après-midi, mais toujours avec le même entrain.