• All
  • 0-3 mois
  • 1 an
  • 2 ans
  • 3 ans
  • 3-6 mois
  • 4 ans
  • 5 ans
  • 6-9 mois
  • 9-12 mois
  • A l'école
  • Agenda
  • Art
  • Ateliers
  • Au jardin
  • Avec les copains et les copines
  • Avec un-e baby-sitter
  • Basiques
  • Billet d'humeur
  • Boutique
  • Bricolage
  • Bricolage Anniversaire
  • Café Poussette
  • Concours
  • Conseils pratiques
  • Coup de cœur
  • Divers
  • E-shop
  • En activité extrascolaire
  • En famille ou chez des amis
  • En promenade
  • En vacances
  • En voiture
  • Extérieur
  • Grossesse
  • Intérieur
  • J'apprends
  • Je découvre le monde
  • Je grandis
  • Je m'ouvre aux autres
  • Jeu de société
  • La chambre
  • La chronique qui sème
  • La cuisine
  • La question de la semaine
  • La recette du mardi
  • La salle à manger
  • La salle de bain
  • Le produit de la semaine
  • Le salon
  • Lecture
  • Les toilettes
  • Look et esthétique
  • Mots d'enfants
  • Musique
  • Naissance
  • Non classé
  • On a testé pour vous!
  • Partenaire
  • Recette rapide!
  • Travel
L'arbre de Noël

Pas plus tard que ce week-end, je découvrais sur Facebook une invitation de l'échevin de l'économie (... et des cultes) d'une grande commune bruxelloise à visiter un marché de Noël organisé au sein même... d'une église. Pas un édifice désacralisé qui aurait été transformé en quelque centre culturel surdimensionné, dissimulant mal ses origines et onéreux à entretenir. Non, une église de quartier qui tente de survivre au déclin de la pratique religieuse et dont on suppose que le prêtre en charge aura ouvert les portes aux commerçants, espérant au passage capter quelques "clients". A chacun son business...

Il est loin le temps où Jésus chassait les marchands du temple! Il faut dire que ceux-ci ont, depuis, pris une belle revanche: aujourd'hui, les temples de la consommation que sont les shoppings et les grandes enseignes ont fait de la fête de Noël avant tout un événement commercial. Dès novembre, la plupart des magasins arborent des décorations, rappelant à ceux qui l'auraient oublié que, à Noël, il faut ouvrir grand son porte-monnaie. Et qu'en dépit du contexte économique difficile, c'est le moment de dépenser sans compter. Avec le risque que les comptes en banque partagent la gueule de bois de leurs titulaires à l'aube de janvier... allez, bonne année! :-?

Oui, je vous entends déjà me rétorquer que Haricot Magique a aussi profité du trend des fêtes pour promouvoir sa boutique en ligne, participer à des marchés de Noël (mais pas dans des églises, ouf! ;-)), booster son chiffre d'affaires... Bien évidemment. Nous ne sommes pas plus naïfs que d'autres et l'objectif de ce billet n'est pas de se tirer une balle dans le pied! :-) Simplement, nous tentons de ne pas tomber dans le piège de l'aveuglement dû au scintillement éblouissant des décors racoleurs. Nous ne serons pas de meilleurs parents, de meilleurs enfants, de meilleurs amis parce que nous aurons couvert nos proches de cadeaux onéreux issus des enseignes les plus 'hype' (et, à l'inverse, nous n'en serons pas de moins bons parce que nous n'en avons pas les moyens). Et, tant comme commerçants que comme clients, nous restons attentifs à l'origine des produits présents sur l'étalage: le scandale récent qui a éclaboussé le premier distributeur de vêtements au monde démontre – hélas! – que nous avons raison de demeurer vigilants.

Je voudrais que quelqu'un me dise oui!

Vous vous souvenez peut être que dernièrement j'avais pris de bonnes résolutions: toute la famille allait essayer de conserver un peu de la zen attitude qui avait soufflé sur les congés (séance de rattrapage ici pour les absents ;-))

Eh bien, comment dire, ce n'est pas une réussite... :-(

La rentrée à peine passée, la réalité nous a rattrapé, opposant à notre bonne volonté des tas d'arguments réputés indestructibles et incontournables du type:

  • impossibilité de concilier harmonieusement vie privée et professionnelle,
  • gymkhana pour harmoniser rythmes  scolaire et pré-scolaire,
  • train-train quotidien et grains de sable de toutes sortes qui sortent le train (-train) des rails
  • etc.

Et il faut croire, qu'on le veuille ou non, que tous ces obstacles jalonnent également le parcours de nos Haricots puisque Haricot 1, quatre ans dans quelques jours, nous a exprimé son ras-le-bol à sa manière.

Famille nombreuse : « Allez, Maman, juste encore un petit bébé soeur »

Ne me demandez pas comment Haricot 1 en est arrivée à me faire cette embarrassante demande, je serais bien incapable de vous répondre!

Oui, Haricot 1 est à nouveau dans une phase «petite maman». (Je dis «à nouveau» car elle aussi était enceinte par mimétisme il y a un an quand j’attendais Haricot 2;-)) . Elle trimballe deux de ses poupées partout et assume son rôle de mère à la perfection. Enfin, sauf quand tout d’un coup, il y a mieux à faire: dessiner, regarder un dvd, aller jouer au jardin...

Oui, c’est vrai, en revenant d'avoir été faire des courses, nous sommes passées en voiture devant l’appartement dans lequel nous vivions quand elle est née et, comme à chaque fois, je le lui ai signalé.

Et alors?!?