Haricot Magique | sourire
Le premier café poussette de Bruxelles
café poussette, haricot magique, bruxelles
724
archive,tag,tag-sourire,tag-724,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive
  • All
  • 0-3 mois
  • 1 an
  • 2 ans
  • 3 ans
  • 3-6 mois
  • 4 ans
  • 5 ans
  • 6-9 mois
  • 9-12 mois
  • A l'école
  • Agenda
  • Art
  • Ateliers
  • Au jardin
  • Avec les copains et les copines
  • Avec un-e baby-sitter
  • Basiques
  • Billet d'humeur
  • Boutique
  • Bricolage
  • Bricolage Anniversaire
  • Café Poussette
  • Concours
  • Conseils pratiques
  • Coup de cœur
  • Divers
  • E-shop
  • En activité extrascolaire
  • En famille ou chez des amis
  • En promenade
  • En vacances
  • En voiture
  • Extérieur
  • Grossesse
  • Intérieur
  • J'apprends
  • Je découvre le monde
  • Je grandis
  • Je m'ouvre aux autres
  • Jeu de société
  • La chambre
  • La chronique qui sème
  • La cuisine
  • La question de la semaine
  • La recette du mardi
  • La salle à manger
  • La salle de bain
  • Le produit de la semaine
  • Le salon
  • Lecture
  • Les toilettes
  • Look et esthétique
  • Mots d'enfants
  • Musique
  • Naissance
  • Non classé
  • On a testé pour vous!
  • Partenaire
  • Recette rapide!
  • Travel
Retour au bercail: épisode 1 « Positive attitude »

Elle n'en pouvait plus notre grande "Haricote". Deux semaines chez Mamie et Papy sans voir ses parents: pas de problème! Mais le manque du petit frère, lui, s'est fait encore plus cruellement et impérieusement sentir dès le moment où, à la descente du train en gare de Montparnasse, la puce de 4 ans a compris qu'il ne faisait pas partie du comité d'accueil.

La question est venue avant même que la mini-princesse se soit lovée dans mes bras impatients (deux semaines sans elle, quand même...): "Il est où, Haricot 2?"

- "Il est resté à Bruxelles chez son parrain. Ça ne servait à rien de lui imposer un aller-retour en voiture. Il est encore un peu petit."

- "Mais MOI, je voulais le voir!"

- "Tu le verras tout à l'heure. Tu ne l'as pas vu depuis deux semaines, tu pourras bien encore attendre trois heures, non?"

Le reflet pétillant de ses yeux se voile. La puce est contrariée. Je devine qu'elle estime l'utilité de tenter un caprice sur le thème "Mais moi, je voulais le voir MAINTENANT, MAINTENANT!" et y renonce. Ouf! C'est de bon augure. Je n'aurais pas eu le courage de gâcher nos retrouvailles en vaines oppositions.

Il y a Maman et mamans, non?

Après avoir parlé pendant quatre lundis de Haricot 1, de sa vie intra-utérine, de son parcours « hors bulle » et de son premier cri à l’air libre, je me dois - sous peine qu’on puisse penser que je ne suis pas une mère équitable, or je le suis au moins autant que le commerce (c’est-à-dire pas toujours et pas pour tout ;-)) - je me dois donc de vous parler un peu de Haricot 2. Ce n’est pas que je rechigne à le faire, c’est juste qu’il est à l’âge - 15 mois - où il commence seulement à verbaliser et qu'écrire sur du non-verbal n’est pas un exercice évident.

Heureusement, si on peut dire, Haricot 2 m’a tout dernièrement comblée de bonheur et offert un sujet de billet d’humeur en verbalisant tout comme il faut...

Accouchement épisode 3: heure H – 1

Si vous avez manqué l'épisode 2, c'est ici.

J’appelle la sage-femme: « Je veux ma péridurale! »

« Ok, j’appelle l’anesthésiste. »

Et trois minutes plus tard, passant sa tête dans l'entrebâillement de la porte, elle déclare comme elle aurait dit 'Pouvez-vous me passer le sel?': « Il est sur une autre intervention. Il sera là dans une vingtaine de minutes. Je vais dire à votre kiné de se mettre en route. » Et elle disparaît avant que j’ai eu le temps de réagir. Tant mieux pour elle. Tant pis pour Homme. Ses « Ça va aller! Ce ne sera plus très long... » m'horripilent. Ses silences aussi. Nous égrainons les minutes.

L’anesthésiste fait son entrée. C’est mon sauveur. Il a donc droit à ce qui s’approche le plus d’un sourire. On ne sait jamais qu’il reparte, hein...