Haricot Magique | voiture
Le premier café poussette de Bruxelles
café poussette, haricot magique, bruxelles
511
archive,tag,tag-voiture,tag-511,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive
  • All
  • 0-3 mois
  • 1 an
  • 2 ans
  • 3 ans
  • 3-6 mois
  • 4 ans
  • 5 ans
  • 6-9 mois
  • 9-12 mois
  • A l'école
  • Agenda
  • Art
  • Ateliers
  • Au jardin
  • Avec les copains et les copines
  • Avec un-e baby-sitter
  • Basiques
  • Billet d'humeur
  • Boutique
  • Bricolage
  • Bricolage Anniversaire
  • Café Poussette
  • Concours
  • Conseils pratiques
  • Coup de cœur
  • Divers
  • E-shop
  • En activité extrascolaire
  • En famille ou chez des amis
  • En promenade
  • En vacances
  • En voiture
  • Extérieur
  • Grossesse
  • Intérieur
  • J'apprends
  • Je découvre le monde
  • Je grandis
  • Je m'ouvre aux autres
  • Jeu de société
  • La chambre
  • La chronique qui sème
  • La cuisine
  • La question de la semaine
  • La recette du mardi
  • La salle à manger
  • La salle de bain
  • Le produit de la semaine
  • Le salon
  • Lecture
  • Les toilettes
  • Look et esthétique
  • Mots d'enfants
  • Musique
  • Naissance
  • Non classé
  • On a testé pour vous!
  • Partenaire
  • Recette rapide!
  • Travel
En route pour la liberté

Cela faisait un moment qu'il observait discrètement nos allées et venues, se gardant toutefois bien d'intervenir. Une caisse, deux sacs, une valise, encore un sac... "Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place"... je m'efforçais d'appliquer cette maxime à la lettre, soupesant chaque objet, tenant compte de leur fragilité relative, optimisant l'espace, garantissant la visibilité.

Lorsque tout fut enfin rangé, il sortit au grand jour et, jaugeant le travail accompli à la manière d'un porion dans la mine, lança: "Eh bien vous êtes chargés, hein!"... La remarque me surprit moins par sa banalité que par le mépris qu'elle charriait. De même qu'il existe une dictature du poids, il y aurait donc une dictature du volume. De bagages à transporter, s'entend. Voyagez léger, voyagez branché! 8-)

Il aurait dû pourtant savoir qu'un départ en vacances d'été avec des enfants, ça ne s'improvise pas.

L’agenda de votre week-end: 17 & 18 septembre

On se demandait pas plus tard que la semaine dernière quand on pourrait se permettre de faire un agenda sans remarque météo. A priori, pas cette fois-ci encore puisque nous sommes au regret de vous annoncer que, à l'heure actuelle, les prévisions pour le week-end ne sont pas très réjouissantes... :-?

Si vous êtes du genre à voir le verre à moitié plein, vous foncerez - à pied évidemment - aux diverses  festivités extérieures qui, hasard du calendrier sont, quel que soit l'endroit, des "fêtes" ou des "journées".

Partout en Région bruxelloise se tiendront ce week-end les Journées du patrimoine qui auront pour thème "restauration et conservation". Cela peut paraître pompeux ou pointu. Détrompez-vous. Le programme (téléchargeable ici) regorge d'activités familiales et accessibles. Si vous en doutez ou que vous souhaitez vous faire conseiller, rendez-vous au point d'information situé dans les Halles Saint-Géry (1, place Saint Géry à 1000 Bruxelles)

Vos enfants ne sont pas branchés patrimoine architectural? Peut-être trouveront-ils leur bonheur à quelques pas de là, sur la Grand'Place qui célebre son patrimoine folklorique à l'occasion de Folklorissimo, la Fête du folklore: village folklorique sur la Grand'place, cortège dans les rues avoisinantes et dégustations aux pieds du Manneken Pis devraient contenter tout le monde.

Et si d'aventure vos Haricots trouvent que tout cela ne bouge pas encore suffisement à leur goût, nous ne pouvons que vous conseiller de vous rendre dans le coeur méconnaissable de Forest qui célèbre, de vendredi soir à dimanche la 15ème édition de sa Fête médiévale.

Venez festoyer dans une ambiance bon enfant au sein de l'Abbaye de Forest (9 place Saint-Denis - 1190 Bruxelles). C'est gratuit et l'intégralité du programme - sons et lumières et feu d'artfice de samedi soir compris - est disponible ici.

Coup de cœur: les idées de jeux de voyage

Que vous partiez en vacances en avion, en train, en voiture, il n'en reste pas moins qu'un problème majeur risque de se poser: comment occuper vos Haricots durant le trajet?

Il y a bien sûr l'option DVD portable qui présente un nombre d'avantages certains, mais qui ne convient pas à tous les âges ni, malheureusement ;-), à des trajets de plusieurs heures sous peine d'abrutissement général.

Alors pour éviter de tourner chèvre en attendant dans l'interminable file d'un péage, ou de s'attirer le courroux des autres passagers en train ou en avion, voici quelques idées qui devraient vous permettre de tenir le coup.

Petite précaution d'usage: avant de savoir si votre Haricot supporte les trajets sans ce qu'on appelle le sympathique "mal des transports", évitez de lui faire lire/regarder des images en voiture... et emportez un Pack Change Minute, évidemment! 8-)

Coup de cœur musical: Aldebert

Entre 0 et 6 ans, nos Haricots ont une certaine propension à la monomaniaquerie. ;-) Hein? C'est grave, Docteur? Meuh non! :-)

Parce que vous êtes des super-parents, vous relisez sans jamais vous lasser 50 fois le même livre, rejouez 100 fois au même jeu et jetez un œil blasé à la 200ème projection du Disney du moment. Bravo, vous méritez une médaille! Mais si vous êtes comme nous, il y a un domaine et un endroit où votre résistance à la répétition est moins élastique... J'ai nommé: 'la musique dans la voiture'. On a beau aimer Henri Dès, Chantal Goya et les autres, à la xème diffusion, comment dire, ça tape légèrement sur le système. :-)

Joyeux NoëlS! Episode 4: Soleil!

Vous voulez pouvoir dire que vous vous êtes fait "l'intégrale de Joyeux NoëlS" ? ;-) C'est possible:

Episode 1, Episode 2, Episode 3

22h30: Homme reprend le volant aux Haricots qui reprennent, eux, contraints et forcés, leur place sur la banquette arrière pour la dernière portion de route.  J'appelle mes parents:

- "Joyeux Noël! Le nôtre a le mérite d'être... original. On rempile pour les derniers 300 kilomètres. On est sans GPS, donc on risque de vous appeler en fin de parcours."

- "Joyeux Noël!", me répond mon père, guilleret. "Allez, vous avez fait le plus dur, courage! Appelez-nous quand vous quittez l'autoroute, je viendrai vous intercepter pour vous guider sur les derniers kilomètres. Ce n'est pas évident. Les enfants dorment?"

Je me retourne et découvre que les enfants en question sont en train de se lancer dans une version "de voyage" de la bataille de polochons en se balancant à la figure tout ce qui se trouve à portée de main. Il faut croire que, par chance, ils ne sont encore tombés que sur des choses molles puisqu'aucun des deux loustics ne pleure à ce stade.

- "Dormir? Euh, non, pas encore tout à fait. Ils digèrent leur festin de Noël. ;-) Mais ça ne saurait tarder, n'est-ce pas les enfants? Allez, à plus tard!"

Joyeux NoëlS! Episode 3: Christmas on the road!

Episode 1, Episode 2

25/12, 05h30: Le réveil bipe. Homme, bien décidé à mener sa famille aux confins des montagnes cévenoles, s’apprête à sauter dans la douche, condition sine qua non à une conduite matinale vigilante.

Je jette un œil par la fenêtre et le retiens: "Ça brille et scintille partout, y compris sur le sol. Tu n’irais pas voir si le quartier est praticable avant de réveiller les enfants?" Il bougonne. Et je le comprends: il se voyait évidemment mieux sous une douche chaude qu’en train de patiner dans la rue en pyjama pour livrer un bulletin météo ultra-local. Il s'emmitoufle et sort. Par la fenêtre, je surveille sa progression hasardeuse. La route est en pente, ce qui ne facilite pas les choses. Ma décision est prise: même s’il prétend que c’est faisable, je refuse d’aller risquer les vies de notre quatuor sur la route. Le Père Noël français attendra.

Homme rentre. "Pas possible de partir maintenant. On n’arrivera pas à quitter le quartier. Rien que charger le coffre sans se casser une jambe tiendrait déjà de l’exploit."

Ok! Hors de question de démarrer maintenant. Retour sous la couette jusqu'au petit dej’. On verra à quoi tout cela ressemblera dans deux ou trois heures.

Joyeux NoëlS! Episode 2: Père Noël est en blocus!

Au cas où, l'épisode 1, c'est par ici.

« J’arrive. En tous cas, j’essaie! », me répond un Tonton Fred en train de se battre avec les éléments, mains gantées, gsm dans l’une et grattoir dans l’autre. En fond sonore, le bruit d’un moteur qui tourne. « Encore faudrait-il que j’arrive à sortir cette fichue voiture de sa place de stationnement. Et on ne peut pas dire que cette Modus automatique soit très performante sur la neige tassée gelée!!! » Vu l’humeur, je raccroche sans oser ajouter un « Et n’oublie pas le dessert, hein... ».

Je tourne en rond, augmente un peu le volume de la radio pour tenter de me laisser conquérir par les harmonies eighties de Wham! "Last Christmas": c’est bien parti pour l’être... :?

[mp3player width=168 height=99 config=haricot_magique.xml playlist=last-christmas.xml]

Je fais rentrer mon équipe de bobsleigh. Les jeux olympiques, ce ne sera pas pour tout de suite a priori. Homme a l’air ravi. Les deux demi-portions ont juste l’air congelées et ravies... de rentrer. Tonton Fred arrive pendant que les Haricots dégèlent dans un bain.

Joyeux NoëlS! Episode 1: Apocalyp’snow

Flash-back (bien contents d'être en 2011, tiens!)

Jeudi 23/12: "Tombeeee la neigeuh!"

Bruxelles, 18h00: La neige refait son apparition. Un grand "pffffff" (soupir blasé généralisé) l'accueille.

Terres brabançonnes, vers 20h00: Arrivée en (quai de) gare (glissant), je découvre que les premiers flocons bruxellois ont convoqué beaucoup de copains pour une big "Glisse Party". Pas moyen de récupérer la voiture sans risquer sa vie ni de trouver un taxi dont le chauffeur aurait décidé de risquer la sienne pour sauver la mienne. Vingt minutes de marche plus tard, je pénètre, frigorifiée, dans ma Home Sweet Home, située dans une étroite rue en pente qui n’a plus de rue que le nom et décrète à Homme, excédée, qu’il est hors de question, tant au vu du caractère sinistré du quartier que de l’absence de voiture que je ressorte avant la fonte totale des neiges! Et toc!

Le binôme bruxellois de la Magic Team en est pour ses frais aussi dans la Capitale. Rien ne va plus. Et les flocons, eux, s’entassent.

Vendredi 24 décembre: "Good luck, Père Noël!"

A 06h30, le réveil radiophonique de Homme annonce la paralysie totale du plat pays: la Belgique, toutes régions confondues, est plongée dans l’ouate et on déconseille vivement de prendre la route, sauf impératifs. Un coup d’œil dehors me conforte dans l’idée exprimée la veille. Si, Homme - borné, têtu et inconscient - finit par dégager la voiture pour aller prester sa matinée, les Haricots et moi restons à l’abri.

Retrouvailles! Episode 3: Adieux déchirants

Au cas où ;-):

Retrouvailles! Episode 1: J-1 - Episode 2: Famille, je vous aime!

Dimanche, 15h00. Il va falloir reprendre la route, direction la maison et, pour Haricot 1, direction la vie normale et le retour à l’école.

Je remballe nos affaires et essaie d’effacer toutes les traces de notre passage pendant qu'Homme habille les deux demi-portions. Tonton et sa copine terminent de débarasser et Tata Claire est... Tiens, où est-elle?

Si on se salue vite fait, on peut miser sur une sieste des enfants dans la voiture, un périph’ pas trop bouché et une arrivée pas trop tardive, question de se couler harmonieusement dans les horaires de semaine pour éviter un « jetlag infantile » le lundi matin.

Les adultes s’embrassent. « Merci et à la revoyure ». On presse les enfants emmitouflés (parce que ça caille et qu’il pleut toujours autant) d’aller faire des bisous. J’emmène Haricot 2 pour l’attacher dans son siège et Homme range les bagages dans le coffre, avant de s’installer au volant. Le moteur tourne déjà, je file récupérer Haricot 1.

Je n’ai pas franchi le seuil que je comprends que quelque chose cloche. Le son me parvient d’abord et l’image vient vite compéter le tableau.

Retrouvailles! Episode 2: Famille, je vous aime!

Retrouvailles! Episode 2: Famille, je vous aime!

Vous avez manqué l’épisode 1? C’est par ici!

Trois heures de voiture et nous voilà, Haricot 2, Homme et moi, sur le point de retrouver Haricot 1!

Je sonne. Rien.

Je sonne à nouveau. Toujours rien!

Ça caille. Où peuvent-ils bien rester?

Un coup de fil plus tard, nous apprenons que nous sommes les premiers arrivés. Hein??? Cela voudrait-il dire que ma fille n’est pas postée derrière la porte depuis 6 heures du matin pour me sauter au cou? ;-)

En fait, non!