Haricot Magique | Un p'tit deuxième (troisième, quatrième…)?
9903
single,single-post,postid-9903,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive

06 juin Un p'tit deuxième (troisième, quatrième…)?

Avec les beaux jours, on voit de plus en plus de femmes enceintes, je trouve. Non pas qu’elles se multiplient sous le soleil – enfin il ne me semble pas ;-)–, mais les tenues sont plus légères, plus moulantes aussi et les bidous se montrent avec fierté.

En fonction de mon état d’esprit du moment (entendez par là: en fonction des dernières aventures de mes Haricots), mes réactions vont d’une larme attendrie à l’idée de tous les merveilleux moments qui les attendent à un viscéral “plutôt elle que moi, tiens!”. Un peu rude, certes, et souvent dû, par exemple, à une bonne colère dont nos petits monstres ont le secret.

Devenir parent, c’est franchir une étape, accéder à un état qui, définitivement, change votre façon de voir les choses. On freine sur les sorties improvisées, on sort avec des sacs de cinq kilos qui contiennent tout l’indispensable sans lequel un bébé ne survit pas pendant 30 minutes (enfin, c’est ce qu’on croit ;-)), on ne récupère plus jamais le même sommeil (si tant est qu’on récupère du sommeil durant les premiers mois, d’ailleurs). Nos priorités évoluent, nos responsabilités aussi. Bref, c’est le grand chamboulement!

Puis notre Haricot grandit, devient petit à petit autonome, nous émerveille de ses progrès et, grâce à ce miracle qu’est la mémoire sélective, on retient plutôt les premiers sourires, les “areuh” craquants, les moments tendres et les regards intenses que les nuits sans sommeil, les couches à changer toutes les quatre heures, les pleurs ininterrompus, les rots dégoulinants (bon appétit! :-?) et autres joyeusetés du même ordre.

Et c’est là que, souvent, l’envie d’un petit “suivant” pointe son nez. Revivre une grossesse, redécouvrir les joies d’un tout-petit, agrandir la famille, créer une fratrie, voir évoluer ensemble ses enfants, découvrir leur complicité (qui démarre très vite, déjà à la maternité on sent que des liens se nouent, c’est assez émouvant d’ailleurs), tout cela est magique!

Mais voir grandir ses Haricots, pouvoir sortir léger, leur apprendre à jouer aux jeux de société, faire des sorties ciné, ne plus avoir d’horaires trop “carrés” pour les heures de repas et les siestes, aller au resto, ne plus devoir trimballer des langes, pouvoir raisonner avec eux… Tout cela aussi, c’est précieux!

Bon ben, finalement, on s’arrête quand?

Le Landau – Albert Dubout (1905-1976)

Audrey Somers
audrey@haricotmagique.be
4 Comments
  • Ludivine
    Posted at 15:33h, 06 juin Répondre

    Personnellement j’ai vécu de belles grossesses et mes accouchements étaient rapides et magiques…et oui!
    J’ai 3 enfants (le dernier à bientôt 5 mois) et nous nous arrêtons là!
    Si j’en avais les moyens financiers peut être que je penserais autrement,mais quand je vois le temps et le boulot que c’est ;(lessives,cuisines,rangement,nettoyage,etc…)
    Je suis une maman comblée et préfère le rester! :o)

  • Virginie
    Posted at 21:16h, 06 juin Répondre

    Hé bien, moi je dis : on s’arrête quand on n’en a plus envie; quand on regarde un nourrisson émerveillée, attendrie, mais sans un léger pincement au cœur; quand on regarde la fratrie qu’on a “créée” jouer, se chamailler, rire, crier, grandir ensemble et qu’on se dit qu’elle est complète, équilibrée; et aussi quand on se pense en tant que femme et qu’on se dit qu’il est temps de penser un peu à soi, pour autant qu’on s’en souvienne…
    Je ne crois pas qu’il y ait de nombres gagnant; il y a juste une histoire unique et un désir à assouvir…

  • Soph
    Posted at 22:16h, 07 juin Répondre

    Ou alors on s’arrete quand monsieur l’a décidé :( A croire que sa mémoire sélective se bute aux “mauvais” moments. Comment ça je casse l’ambiance?

    Chouette billet encore! (et chouette photo!)

  • Audrey
    Posted at 23:46h, 07 juin Répondre

    Héhé, chouette aussi de voir vos réactions! On se pose toujours ce genre de questions ;-)

Post A Comment