16 nov Vous avez dit épique?

Alors je ne sais pas si c’est particulièrement lié à nous, ou si c’est général, mais on a un peu l’impression de courir dans tous les sens derrière les prestataires de service, pour l’instant.

Morceaux choisis:

Coupure de courant d’une des 3 phases du circuit électrique de la maison. A priori rien ne cloche au niveau des compteurs, appel à Sibelga.

  • “Ah non on ne voit rien de spécial chez nous. On vous envoie un technicien qui sera là dans les 2h, merci de rester sur place.”

Rien 2h après, on les appelle à nouveau.

  • “Ah finalement, c’est dans le quartier, mais la camionnette est sur place et y travaille”.
  • “Ben non, il n’y a personne”
  • “Si, depuis 21 minutes!”
  • “Euh, non. Et je dois encore rester sur place?”
  • “Mais non, ce n’était pas nécessaire” :-?
  • “Chouette. Une idée du temps de la panne?”
  • “Non”.
  • “Et s’il y a des dégâts sur certains appareils dûs aux surtensions (cas déjà vécu :-) ), on s’adresse où?”
  • “Ah ben ça, vous verrez avec le service clientèle, ici c’est le service dépannage”.

Un autre? Un autre: suivi d’un colis à la poste. Pardon, chez BPost.

  • “Bonjour, notre fournisseur nous a envoyé un colis et nous ne l’avons toujours pas reçu. Pourriez-vous vérifier où il en est?”
  • “Ah ben ça, faut voir avec l’expéditeur”
  • “???”
  • “Enfin, donnez-moi toujours le numéro…”
  • “Euh oui, on va commencer par là…”
  • “Ah oui, il est dans le réseau. Donc vous devriez le recevoir”
  • “Quand?”
  • “Ah je ne sais pas. Si vous n’avez rien demain soir, rappelez-nous!”.

Un dernier? Un dernier!

Placement d’une ligne de téléphone.

Appel chez Belgacom en septembre:

  • “Il va falloir ouvrir le trottoir, on peut vous proposer une équipe le 5 novembre”.
  • “Bon, si rien n’est possible avant, on note donc le 5/11.”
  • “Notre technicien sera là entre 08h00 et 17h00″.
  • “Ok, il y aura quelqu’un”.

Le 5/11, à 16h00, arrivée du technicien.

  • “Ah mais je ne vais rien savoir faire aujourd’hui. Il faut ouvrir le trottoir.”
  • “Ben c’est un peu pour ça qu’on a attendu 6 semaines pour un rendez-vous, en fait…”
  • “Allez, à demain alors!”
  • “… A demain…”

Et la liste est longue…

Et encore, ça, c’est quand on a survécu aux menus “si vous souhaitez parler en français, tapez 1″, etc etc, qui, finalement, ne correspondent jamais à ce qu’on cherche.

Je pense qu’on finit quasi tous par sélectionner une option “si vous souhaitez parler à l’un de nos collaborateurs, tapez 9″!

Ben OUI, on veut parler à quelqu’un qui va nous aider! Ou pas ;-)

Allez, sur ces quelques récriminations, bon week-end!

Audrey Somers
audrey@haricotmagique.be
No Comments
  • Ljubi
    Posted at 13:26h, 16 novembre Répondre

    Tiens, c’est étrange, à vous aussi ça vous arrive? ;-) Faudrait songer à modifier leur titre en “prestataires de service s.o.a.e. (si on a envie)”…

Post A Comment