12 juil Voyage en voiture, épisode 1: "Mes yeux, ils veulent plus se fermer!"

Ça sent les vacances…

05h30 du mat’: coffre organisé, réservoir plein, enfants harnachés dans leurs sièges respectifs. Toute la petite famille est prête à tailler la route. Destination: soleil. C’est parti pour 900 kilomètres!

Le départ à 05h30 avait été mûrement réfléchi: « Si on part tôt, on a une chance qu’ils finissent leur nuit dans la voiture. Ca nous permettra d’avancer dans un climat serein et d’avoir déjà passé la Ville Lumière à l’heure de faire la pause p’tit déj’. Ca leur paraîtra moins long après.» Logique.

Sauf que la logique des Haricots est totalement aléatoire.

Nous n’étions pas encore engagés sur l’autoroute que Haricots 1 et 2 (respectivement 3 ans et demi et 10 mois) babillaient déjà joyeusement, yeux grands ouverts et cordes vocales affûtées. Une demi-heure plus tard, ils se disputaient la couverture. Une heure après, Haricot 1 réclamait son sac à jouets pour s’occuper tandis que Haricot 2 semblait lentement retomber dans les bras de Morphée. Pleine d’espoir, je dis alors à Haricot 1: « Regarde ton frère, essaie de te rendormir comme lui; quand tu te réveilleras, on s’arrêtera pour prendre le petit déjeuner » et Haricot 1 de me répondre, balayant d’un coup tous mes espoirs: « J’essaie, Maman, mais mes yeux, ils veulent plus se fermer!». Dont acte.

D’autant que la même maladie sembla rapidement contaminer les yeux de Haricot 2 qui s’éveilla de mauvais poil et ne trouva rien de mieux à faire pour nous manifester son ras-le-bol que de tirer les cheveux de Haricot 1, sa douillette voisine. L’ambiance électrique et les décibels aidant, Homme et moi avons capitulé: p’tit dej’ avant Paris.

Une heure de pause, question de remplir les estomacs, de troquer les pyjamas des enfants contre des tenues de voyage décontractées, de se dégourdir un peu les jambes, d’aller et de retourner maintes fois aux toilettes, d’attendre le petit cadeau matinal ;-) de Haricot 2, histoire qu’il voyage avec les fesses propres. Nous étions fin prêts et ça sentait la sieste digestive sur la banquette arrière. Cette fois, on allait tracer!

(à suivre…)

Haricot Magique
info@haricotmagique.be
No Comments

Post A Comment