• All
  • 0-3 mois
  • 1 an
  • 2 ans
  • 3 ans
  • 3-6 mois
  • 4 ans
  • 5 ans
  • 6-9 mois
  • 9-12 mois
  • A l'école
  • Agenda
  • Art
  • Ateliers
  • Au jardin
  • Avec les copains et les copines
  • Avec un-e baby-sitter
  • Basiques
  • Billet d'humeur
  • Boutique
  • Bricolage
  • Bricolage Anniversaire
  • Café Poussette
  • Concours
  • Conseils pratiques
  • Coup de cœur
  • Divers
  • E-shop
  • En activité extrascolaire
  • En famille ou chez des amis
  • En promenade
  • En vacances
  • En voiture
  • Extérieur
  • Grossesse
  • Intérieur
  • J'apprends
  • Je découvre le monde
  • Je grandis
  • Je m'ouvre aux autres
  • Jeu de société
  • La chambre
  • La chronique qui sème
  • La cuisine
  • La question de la semaine
  • La recette du mardi
  • La salle à manger
  • La salle de bain
  • Le produit de la semaine
  • Le salon
  • Lecture
  • Les toilettes
  • Look et esthétique
  • Mots d'enfants
  • Musique
  • Naissance
  • Non classé
  • On a testé pour vous!
  • Partenaire
  • Recette rapide!
  • Travel
Polopolo!

Evelyne Dhéliat bonjour! Il fait toujours gris!

Alors à défaut de vous ruer (uniquement) sur le chocolat en compensation, pensez aussi... aux soldes, évidemment!

Les soldes, c'est un peu l'occasion de craquer sur tout et n'importe quoi et, parfois, ben ça donne... n'importe quoi. Merci. Le 42ème petit pull noir, la 25ème tunique ou le short-qui-sera-sympa-quand-j'aurai-perdu-5 kilos, finalement, hein, ce ne sont pas exactement des bons plans.

"Choisir c'est renoncer"

Fourbue, courbaturée, empoussiérée, fière, nostalgique ne sont qu'une sélection des qualificatifs qui s'appliquent à ma carcasse fatiguée et à mon cerveau éprouvé (ou vice-versa) après trois week-ends consécutifs de combat contre la gabegie.

Au grenier, ce fut une avancée lente, une progression méticuleuse et appliquée en slalom entre sacs et cartons, d'abord à l'aveugle puis, peu à peu, à force de ténacité, de manière un peu plus organisée.

Quelle mouche m'avait donc piqué? Quelque chose comme un syndrome de rangement de printemps un peu en décalé (en même temps, ce n'est pas compliqué  de se tromper de saison cet "été")? Ou une volonté tout à coup incontrôlable de contrer l'insidieuse progression du bazar?

Une conjonction des deux: week-end pluvieux + besoin impérieux de faire le tri dans les affaires des Haricots, en fait.

J'ai d'abord tenté de faire de la démarche un événement familial. Mais ça n'a pas duré car j'ai vite déchanté.

Fille-garçon: c'est écrit (ou quoi)?

Je vous jure que j'ai lutté et que je continue autant que possible. Lutté contre quoi? Contre les conventions liées au genre, contre le déterminisme sexué ou, pour faire simple, contre "les filles aiment le rose et les garçons le bleu".

Petite, je n'ai jamais été trop fan des poupées et des froufrous. Au grand désespoir de ma maman qui, en traîtresse, se rattrape aujourd'hui dans la garde-robe de ma fille, nettement plus réceptive. ;-)

Plus tard mes idéaux, si pas féministes en tous les cas égalitaires, se sont nourris d'études de cas dérangeantes voire révoltantes sur le marketing dissocié à destination des bout'choux et autres démonstrations du même acabit.

Bref, il était hors de question que je reproduise dans ma propre famille les schémas sectaires en vigueur dans la société. Pourquoi? Parce que! :-) Si j'avais une fille, je ne l'éduquerais pas en "fille". Si j'avais un garçon: idem.