04 juil Urgences! Episode 1 "Vomi"

“Chouchououououou… Il a vomi partout dans son liiiiiiit!!!”

C’est Homme qui s’époumone pour s’assurer que je vais décoller de la télé. Il a difficilement quitté le canapé il y a cinq minutes pour aller lever Haricot 2 qui siestait pendant que Haricot 1 et nous regardions la finale de Roland Garros. Et, a priori, le lever ne va pas aller tout seul. Je tends l’oreille et j’entends l’eau couler au premier étage. Il doit doucher le Haricot cracra. Allez, encore un point et je monte lancer la lessive de draps… Ou plutôt un jeu…

Je me retrouve avec le petit Haricot tout ramollo sur les genoux avant d’avoir eu l’occasion de bouger. Et là, je m’inquiète: mon bonhomme de 20 mois et 20 000 volts a fait place à une poupée de chiffon sans réaction.

Pourtant, 3 heures auparavant, il tenait une forme olympique. Il avait fait le marché avec ses grands-parents en matinée et avait pris l’apéro avec nous chez des amis le midi…

Pas envie de goûter, pas envie de jouer et d’un calme vraiment trèèès alarmant devant le tennis…

Bon, ok. Tentative rapide d’établir un diagnostic:

* vomi = gastro (il a été en contact avec une minouchette touchée quelques jours avant)

ou

* vomi = commotion cérébrale (envisageable dans le cadre de sa rencontre matinale avec une surface en béton qui avait occasionné 4 minutes de pleurs, un max pour ce modèle de Haricot dur à cuire).

L’heure avance et, évidemment, nous avons rendez-vous chez mes parents pour un repas du dimanche un peu upgradé puisqu’il sera question de fêter le double anniversaire du mois de juin, à savoir Homme et moi. La famille élargie est conviée et le frère a même accepté de faire une entorse à son blocus. Bref, immanquable!

On va donc laisser Nadal et Federer à leur jardin de terre battue et donner le bain comme prévu, à ce petit détail près que je me glisse dedans, question de me laver les cheveux vite fait. Il se pourrait bien qu’on soit victime de quelques paparazzi amateurs… ;-)

Haricot 1 est à peine sortie de la baignoire que Haricot 2 lance sans aucun signe avant-coureur son premier geyser. Une bonne quantité de vomi m’atteint à l’épaule et se déverse dans l’eau. Miam! Je suis suprêmement dégoûtée mais Haricot 2 a l’air tellement fiévreux et dépité que je prends sur moi et le console: “C’est rien mon bonhomme, tu es un peu malade. On va se rincer et sortir.” Et floutch, deuxième geyser. Je prends sur moi au propre comme au figuré et écoute sans m’énerver Haricot 1 qui, un peu chamboulée, tente de prendre une certaine distance scientifique en analysant le contenu des geysers qui flottent dans le bain:

“Aaaaah, mais je sais, moi, c’est pas des carottes, c’est le melon de ce midi!!!” (J’ai la nausée rien que de l’écrire, Haricot Magique ne recule décidément devant aucun sacrifice! ;-)).

Sur ces entrefaites, Haricot 2 est sorti du bain et continue de vomir à intervalles fort rapprochés. Homme s’inquiète car tout cela menace de boucher la baignoire et moi car on ne va visiblement pas pouvoir tenir le programme comme si de rien n’était. Haricot 1 se trouvant dangereusement écartée du centre d’attention, ajoute qu’elle ne se sent pas très bien à cause de l’odeur. Sans blague!

Il est 18 heures un dimanche. On ne va pas couper à un passage aux urgences. :-( Hors de question par contre d’y aller en famille car nous sommes, morts ou vifs, attendus chez mes parents. Pas besoin de tirer à la courte paille, ce sont mes parents et mon anniversaire tombe en premier dans le calendrier. J’équipe les garçons: carte SIS, biberon, change-minute et essuie pour le siège auto, embrasse Homme et Petit Vomi:

- “A tout à l’heure?”

- “A tout à l’heure!”

- “Courage! On se tient au courant et on essaie de ne pas commencer sans vous, hein…”

Et je pars chez mes parents “festoyer” avec Haricot 1.

(A suivre…)

Haricot Magique
info@haricotmagique.be
No Comments
  • Val
    Posted at 12:28h, 08 juillet Répondre

    Je pleure de rire devant mon ordi!

Post A Comment